Publiée le 23/05/2013

 

TOURS sera la capitale mondiale du "JEU DE DAMES" pour une semaine, du 30 juin au 6 juillet 2013. Cette 26ème édition réunira quelques vingt nations pour participer à ce championnat et pour se mesurer lors de parties passionnantes.

Mais pourquoi ce simple jeu a-t'il pris cette envergure, cette ampleur et cette importance au niveau national?

Tout d'abord, on croit savoir jouer au "jeu de dames" mais on ignore les "vraies règles" et elles sont nombreuses!!!

La pratique du jeu exige concentration, patience, persévérence et stratégie. L'adage du jeu se justifie à chaque partie.

"L'art du jeu de dames consiste à placer le bon pion sur la bonne case au bon moment"

Mais enfin, qu'est-ce que le jeu de dames? Un combat, intellectuel, se déroulant sur un plateau quadrillé avec des "pièces" uniformes réparties sur deux camps égaux et symétriques, résidant dans la capture ou le blocage de toutes les pièces adverses.

Aucune place pour le hasard !

Et d'où provient cette tradition? Quelles sont les origines de ce jeu? De nombreux écrits sont rapportés et les origines de ce jeu, remontant à 4500 Av.J.C sont très contestées ; l'hypothèse la plus crédible retenue, quant à l'origine du jeu des dames, serait que les "dames" sont nées au Moyen-Age (vers 1283), de la transposition du jeu! "alquerque de doce" ("mérelles de douze") sur un échiquier avec la promotion du pion.

De grands champions, comme Georges POST, ont recherché l'histoire du jeu de dames (10 ans de recherches historique, chronologique et linguistique). Voir le bas-relief en pierre (arkose) à Notre Dame du Puy en Velay, du XIème siècle, exposé au musée Crozatier du Puy représentant des "chérubins" jouant au ludus latrunculorum romain, l'un des ancêtres du jeu de dames...

L'évolution des règles du jeu a traversé les siècles et c'est en 1947 que Hollandais et Français établissent les bases d'une Fédération Mondiale du Jeu de Dames (FMJD) jeu à 100 cases, aujourd'hui les règles du jeu de dames sont éditées à la FFJD.

Par ailleurs, le jeu de dames enseigné en milieu scolaire démontrerait que la pratique des jeux de réflexion permet d'améliorer les notes en mathématiques et d'évoluer sur différents plans, intellectuel, caractériel, moral et social.

Programme du championnat du Monde de Dames cadets : du 30 juin au 6 juillet 2013 à la salle Tonnelle à TOURS.

Entrée gratuite- accueil de groupes scolaires toute la semaine sur rendez-vous.

Et bon jeu à tous...

 

Veuillez cliquer ici pour plus d'informations

  Mamoutou Mariko (g) lors du championnat d’Afrique de Ouaga

Mamoutou Mariko (g) lors du championnat d’Afrique de Ouaga

Il s’appelle Mamoutou Mariko. Il est étudiant et n’a que 22 ans. A partir du 1er juin, tous les projecteurs seront braqués sur ce garçon qui défendra les couleurs du Mali au Championnat du jeu de dames prévu en Russie, précisément à Ufa. Face à l’élite mondiale du jeu de dames dont le multiple champion du monde, le Russe Georgiev, Mamoutou Mariko vise deux objectifs : faire honneur au Mali et à l’Afrique à travers sa prestation et obtenir au moins une norme. Depuis plusieurs semaines, le natif de Koulikoro prépare activement ce grand rendez-vous avec l’histoire, passant chaque jour des heures à livrer des parties avec les grands logiciels. «Mamoutou Mariko a commencé son stage de préparation il y a plusieurs semaines et tout se passe bien, indique le secrétaire administratif de la Fédération malienne du jeu de dames, Oumar Thiero. Mercredi, la délégation quittera Bamako pour la Russie et notre ambition est de porter haut le drapeau du Mali», ajoutera celui qui occupe également les postes de secrétaire général de la Confédération africaine du jeu de dames et de président de la commission médicale et anti-dopage de la Fédération internationale du jeu de dames. Au total, indique Oumar Thiero, 40 joueurs sont attendus en Russie dont 6 Africains. Les 40 joueurs seront repartis en 4 poules de 10 et il faut passer le premier tour pour obtenir une norme, l’objectif que vise Mamoutou Mariko. Il y aura 3 qualifiés par poule, soit 12 joueurs qui s’affrontent en système suisse de 9 rounds pour la couronne mondiale. Si Mamoutou Mariko passe le tour initial, il devra faire au moins match nul contre ses adversaires du deuxième et dernier tour pour décrocher son titre de Grand maître international (GMI). Et pour se qualifier directement pour le prochain championnat du monde, le jeune prodige malien devra terminer parmi les quatre premiers du tournoi. Mamoutou Mariko, faut-il le rappeler, s’est révélé au monde du jeu de dames malien et africain il y a deux ans lorsqu’il avait terminé quatrième du Championnat d’Afrique du jeu de dames à Ouagadougou au Burkina Faso. Depuis, l’étudiant de 22 ans n’a cessé de faire parler de lui, même s’il n’a pu remporter cette année le titre de champion du Mali. La force du jeune joueur, souligne un responsable de la Fédération malienne du jeu de dames (FMJD) c’est sa capacité de concentration et son sang froid. Et une fois encore, ajoutera notre interlocuteur, on peut compter sur Mamoutou Mariko pour faire valoir ces qualités et tenir tête aux GMI, comme il l’avait fait au Championnat d’Afrique de Ouaga. Avant le coup d’envoi de ce tournoi, rappelle Oumar Thiero, personne n’avait parié sur la nouvelle génération face aux vieux briscards du continent. «Mais en quarts de finale, la surprise a été totale avec l’élimination de trois Grands maîtres internationaux à savoir le Camerounais Jean Marc N’Djofang troisième au championnat du monde, le Sénégalais Bassirou Bah plusieurs fois champion d’Afrique et son compatriote, N’Diaga Samé tombé face à…Mamoutou Mariko». Oumar Thiero estime donc le coup est jouable pour le jeune Maître international (MI) malien capable de rééditer à Ufa l’exploit qu’il a réalisé en 2012 au Burkina Faso. Certes, le plateau sera plus relevé en Russie, mais répète-t-il, «Mamoutou peut sortir des coups magiques à tout moment et quelles que soient les astuces de son adversaire, il reste toujours imperturbable». Le jeune joueur lui-même est confiant, assure le secrétaire administratif de la FMJD et promet de tout faire pour mériter la confiance du ministère de la Jeunesse et des Sports qui a entièrement pris en charge le voyage de la délégation malienne. Celle-ci est composée de trois personnes : Mamoutou Mariko, Abraham Douah Sissoko et Oumar Thiero, respectivement président et secrétaire administratif de la Fédération malienne du jeu de dames.

S. B. T.

Information du directeur du tournoi :

Selon l’annexe XVII, voici la liste des joueurs de réserve au cas ou il y aurait des forfaits parmi les 40 joueurs qualifiés :

  • 1- Artem Ivanov, Ukraine
  • 2- Flaubert Ndonzi, Cameroun
  • 3- Kees Thijssen, Pays-Bas
  • 4- Moreno Manzana, Italie
 
Les parties peuvent durer jusqu'à cinq heures. Les parties peuvent durer jusqu'à cinq heures.

En juin, le Damier tourangeau multipliera les temps forts, pour attirer de nouveaux licenciés. Il organisera notamment le championnat du monde cadets.

Il ne compte plus désormais que 7 licenciés, contre 110 il y a trente ans. Le Damier tourangeau, dernier club de dames du département, a bien failli s'éteindre il y a trois ans. Une fatalité que ne pouvait accepter le cinquantenaire Francis Lévèque. Il a donc repris les rênes « à la condition que l'on se tourne vers les jeunes avec des animations ».

 " Ce jeu favorise la capacité à faire des choix et à les assumer "

Promesse qu'il concrétise ce mois de juin par un programme chargé (voir ci-dessous). « Tout le monde sait jouer aux dames, explique-t-il. C'est un jeu populaire, aux règles simples (*), malgré de petites variantes régionales ou familiales. » Mais ne vous fiez pas aux apparences, la stratégie est aussi compliquée qu'aux échecs. « Quand vous avancez un pion, vous ne pouvez plus reculer. Vous êtes obligé d'assumer votre place. » A son niveau, Francis, joueur moyen (1.500 points au classement international), a trois coups d'avance. « Je suis un des plus faibles du club. Jean Clémenceau ou Paul Laguerre, tous deux affichant 86 ans, approchent les 2.000 points. » Les parties sont chronométrées, les plus longues peuvent durer cinq heures. « Les gens disent souvent qu'ils ne pourraient pas tenir aussi longtemps. Mais le temps passe très vite quand on réfléchit. Et si l'on veut s'améliorer, il faut réfléchir… » Avec le développement des jeux en réseau sur le net, et grâce aux efforts de la fédération, le public aurait tendance à se remettre aux dames, de la même manière qu'il rejoue au Scrabble®. « Mais le nombre de licenciés participant aux tournois n'augmente pas», regrette Francis Lévèque. Aussi le Tourangeau a-t-il décidé d'intervenir dans les écoles et d'organiser le championnat du monde cadet du 30 juin au 6 juillet. Une centaine de jeunes de 14 à 17 ans y participeront, mais pas de Tourangeaux malheureusement.
« Ce jeu favorise la capacité à élaborer des stratégies, à anticiper, à faire des choix et à les assumer. » Autant de qualités très prisées dans le monde du travail.

 (*) La règle internationale est à retrouver sur le site de la fédération : http://www.ffjd.fr/Web/

 Les joueurs tourangeaux se retrouvent plusieurs fois par mois, le samedi ou le vendredi, salle Camus, rue de la Prèle à Tours-Nord. Tél. 06.87.83.13.78. http://damiertourangeau.free.fr

à suivre

Des interventions dans les écoles de Tours-Nord

Plusieurs manifestations sont à l'agenda du Damier tourangeau :
Un tournoi open, le 1er juin, salle Camus. Ouvert à tous, comme chaque année. Inscriptions à partir de 9 h 30. Chaque joueur fera cinq parties au sein d'une série de son niveau.
Parties de 30 minutes environ. Inscription 10 € ; moins de 20 ans et Cité club 5 euros.
> Des séances d'initiation. A l'occasion de la deuxième journée mondiale du jeu, des séances d'initiation seront proposées du 31 mai au 11 juin dans les écoles Paul-Bert, Charles-Péguy, Paul-Fort de Tours-Nord. Le 11 juin, une initiation suivie d'un tournoi amical toutes générations confondues sera organisée, salle Camus, de 17 h à 20 h.
> Un championnat du monde cadets. 80 jeunes Russes, Chinois, Brésiliens et Européens de 14 à 17 ans participeront à ce championnat organisé salle Tonnellé à Tours, du 30 juin au 6 juillet. Trois Français sont en lice. Lors de la remise des prix du 6 juin, un salon de jeux de réflexion (go, tarot, échecs, bridge, Scrabble…) sera proposé au public. Quant à savoir pourquoi Tours se retrouve organisatrice : « Il y a 25 ans, la première édition, avait eu lieu à Parthenay. Les organisateurs voulaient y revenir, mais ce n'était pas possible. On a profité de l'occasion. » Et si, bénéfices il y avait ? « On voudrait acheter des damiers numériques pour retranscrire nos parties sur internet… »

Cécile Lascève
Message envoyé par bikindouadelin Le 22/05/2013 13:13:45


Bonjour Faustin,

A mon avis, deux représentants africains seulement devraient se qualifier pour la phase des poules : Samb et Ndjofang.

Dans son groupe, Samb aura deux concurrents coriaces : Tchizov et Meurs. Samb devra donc terminer à la deuxième ou troisième place, si l'on considère que Tchizov, qui est le plus fort dans son groupe, terminera à la première place.
Samb pourrait-il titiller Tchizov pour la première place? Ce serait possible, mais à condition qu'il ne perd pas face au multiple champion du monde et qu'il s'emploie à battre le solide Meurs.
Le résultat de Samb dépendra moins de sa qualité de jeu que sa discipline en tant que personne humaine. S'il fait les choses comme devrait agir une personne disciplinée, il se qualifiera facilement, car, non seulement il a réellement le niveau de GMI, mais encore il essaye parfois d'inventer, ce qui est le propre des meilleurs.

Ndjofang a une chance égale à celle de Samb. C'est un vrai compétiteur, un baroudeur. Il attaque systématiquement, et il sait attaquer. Techniquement, il n'est pas le plus fort dans son groupe, car Valneris, Boomstra et Shaïbakov, qui ont appris le jeu de dames en suivant des enseignements académiques dès leur jeune âge, possèdent chacun un bagage théorique supérieur à celui de Ndjofang. Mais comme chacun sait, les vrais champions ne sont pas ceux qui font valoir uniquement leurs savoirs théoriques. Un vrai champion, c'est un damiste qui, outre le fait qu'il justifie du minimum des connnaissances exigées par le haut niveau, a une personnalité, c'est-à-dire une âme de compétiteur. C'est la conjugaison de sa personnalité et du niveau de ses connaissances théoriques, qui a permis à Ndjofang de terminer troisième d'un championnat du monde individuel, là où de nombreux GMI néerlandais et russes encrés dans la culture damique dès leur jeune âge, ont toujours échoué - parce qu'ils manquent de courage. Ndofang a battu Valneris à trois reprises au moins; il a vaincu Shaïbakov au moins trois fois : il partira donc favori devant ces deux champions. Ndjofang a certes été battu récemment par Boomstra dans l'open international de Cannes. Mais ce dernier n'a aucune chance de victoire face à Ndjofang dans une partie aussi solennelle qu'une partie de championnat du monde. Ndjofang devrait donc se qualifier - avec Valneris -, sachant que c'est Boomstra et Shaïbakov qui lutteront pour la troisième place du groupe.

Normalement les autres Africains ne seront pas qualifiés, car il leur manque de métier.

Pour bien évaluer les chances de ces Africains-là, j'ai revu récemment toutes leurs parties. Il m'est apparu que Béaguovi Akoi est légèrement supérieur aux autres. Akoi fait parfois preuve dans ses parties de profondeur stratégique. Cela lui suffirait-il dans son groupe? Akoi fait partie du groupe A. Dans un précédent post, j'avais écrit que Georgiev serait le favori de ce groupe, et que Anikiev et Watoetin seraient qualifiés. Si l'on considère la très decevante prestation de Georgiev dans le match qu'il vient de disputer avec Schwarzman, le champion du monde en titre ne devrait plus être objectivement le favori de son groupe. Mais, comme chacun sait, pratiquement tous les GMI qui affrontent Georgiev sont pris de trouille, et partent battus d'avance. Georgiev prospère toujours sur la vénération dont il est l'objet de la part de ses adversaires. Pour cette raison, je le maintiens favori de son groupe, bien que Anikiev soit plus solide que lui, et Getmanski plus créatif que lui. Je considère maintenant Getmanki et Watoetin comme possédant une chance égale pour se qualifier ( ces derniers jours, je n'ai interrogé ni l'un ni l'autre sur le prochain champiuonnat du monde; mes échanges avec chacun d'eux se sont limités à des considérations générales) .
Que peut faire Akoi dans un tel groupe? Normalement, il a les moyens de terminer la phase des poules sans défaite. Mais mon appréhension, c'est qu'il respecte trop les GMI de son groupe, alors qu'il n'a rien à leur envier. Pour Akoi, l'objectif sera, avant tout, de ne perdre aucune partie.

Je ne sais comment se sont concrètement préparés ces nouveaux jeunes Africains. J'étais prêt à apporter mon assistance technique, et à trouver un préparateur psychologique pour les sportifs de haut niveau. Personne ne m'a sollicité. J'espère que ces jeunes s'en sortiront.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Message envoyé par faustek Le 22/05/2013 05:14:08


Bonne chance selon la formule rituelle, mais aussi bien plus sincèrement;

C'est que, dans une compétition si relevée, avec plusieurs facteurs contingents, il faut aussi de la chance.

La réusite est bien sûr relative.Pour Samb, Ndjofang et Cordier (dans une moindre mesure Atsé), se qualifier pour la 2e phase serait l'idéal. Mais ils ont fort à faire et pour chacun d'eux, il y aura des concurrents de valeur comparable. C'est pour cela que l'on parle de chance. Il suffit qu'ils jouent selon leur rang, et pas besoin pour cela de faire des parties spectaculaires; il y a les tournois pour cela.

Mbongo et Oscar doivent penser à faire leurs normes en toute priorité.

Les autres comme Akoi, Ado ou Mariko devront jouer sérieusement dans des conditions qu'ils ne connaissent pas.

A tous, n'oubliez pas qu'en cas de contre-performance, il ne faut pas chercher à rattrapper le coup dès le lendemain.

Bien sûr, à l'égard des rivaux rusophones ou NL, soyez sportifs : pas question de fausser les résultats par complaisance.

I didn't see Ndiaga for a long time. Mostly he is travelling. He will be in Cannes, France from February 20th. His residence is Amsterdam. He will be amused when I tell him about your site! You need some pictures from Ndiaga?

Image
Ndiaga doing a simul in 1991

Après le championnat national, qui s'est soldé par le couronnement le 2 mai dernier du GMI Bassirou Bâ, la Ligue de Dakar va ouvrir la sienne le 1er juin prochain pour la succession de Youssou Ndiaye "Nakh".

Annonçant le championnat de la Ligue de Dakar de jeu de dames, son président Mame Birame Sèye a surtout insisté sur les dispositions administratives auxquelles doivent se conformer les 22 clubs affiliés. "Les présidents de clubs sont désormais attendus à venir verser les cotisations dec 6.000 FCFA par club. Chacun des joueurs doit aussi se présenter avec sa licence, 3 photos et les frais d'engagement de 1.000 FCFA", précise-t-il en direction de ce championnat régional qui verra Youssou Ndiaye "Nakh"défendre son titre conquis l'an dernier. Sociétaire de Soumbédioune, Youssou Ndiaye, qui a terminé 6é au classement de la phase finale du championnat national 2013, retrouvera le champion Bassirou Bâ et le vice-champion Ndiaga Samb , qui devraient participer à la 2é partie de ces joutes régionales. "Nous attendrons le retour de Ndiaga Samb du Mondial 2013 pour organiser la 2é partie du championnat auquel lui et Bassirou Bâ (Bass) doivent prendre part", indique Mame Birame Sèye président de la Ligue de Dakar et en même temps joueur.

 

Tidiane Ndiaye journaliste au quotidien sportif sénégalais (STADES) du vendredi 17 mai 2013



Image
Bassirou Ba (GMI from Senegal)
Amsterdam, December 1975
Bassirou Ba is the ruling Champion of Africa


le 21/05/2013 à 05:00  

Fontaine-lès-Dijon : paré pour le mondial

Le championnat de France juniors de jeu de dames sur cent cases s’est déroulé du 9 au 11 mai à Enval, dans le Puy-de-Dôme. Les compétiteurs ont ...

Publié le 21/05/2013 à 03:50

Les adhérents sont en pleine préparation de l'exposition-vente des 24 et 25 mai.

Les adhérents sont en pleine préparation de l'exposition-vente des 24 et 25 mai.  

L'association Ô Doigts Magiques tiendra sa traditionnelle exposition-vente le vendredi 24 mai, de 14 heures à 18 h 30, et le samedi 25 mai, de 10 heures à 18 heures, à la salle Saint-Etienne.

Pour cette année 2013, le thème choisi est «Les jeux de société». Sous ce signe, vous vous verrez proposer : tapis de jeu, sacs à billes ou à poupées, circuits autos, jeu de dames…

Mais que les habitués se rassurent, comme chaque année, les visiteurs et acheteurs trouveront tabliers, serviettes à poisson, écharpes, sacs, nappes, tabliers enfants en toile cirée, chaussons laine enfants et adultes, pulls enfants et, comme nouveautés, des tabliers pour hommes, des étuis à lunettes ou encore étui à télécommande, nappes brodées main et broderie suisse.

Au cours de ces deux journées, Josette Chéron et son équipe vous accueilleront gentiment et vous offriront café ou thé accompagnés de biscuits ou sucreries.

Il me reste à vous souhaiter charmante visite et bons achats dans les allées de la salle Saint-Etienne.

L'association Ô Doigts Magiques remercie la municipalité laloubérienne pour le prêt de la salle Saint-Etienne ainsi que tous ceux qui les ont aidés dans l'organisation de cette exposition.

Le GMI Ndiaga Samb, le seul représentant du Sénégal au Mondial de jeu de dames, croit en ses chances d'aller loin dans cette compétition prévue du 1er au 20 juin à UFA (Russie). En pleine préparation pour ce rendez-vous, Ndiaga Samb "Boy Rufisque" dit bénéficier du soutien sans faille de la Fédération et de bonnes volontés.

Le Mondial de juin 2013 en Russie, qui mettra aux prises 40 damistes issus de 24 pays des 4 continents promet d'être très disputé pour la succession du GMI russe, Alexander Goergiev. Donant son point de vue par rapport à ce rendez-vous et sur sa propre préparation, le GMI sénégalais Ndiaga Samb souteint être dans de bonnes dispositions pour faire long feu à cette compétition. "Actuellement; je suis en préparation mentale, psychologique mais aussi physique car les parties seront très longues. Aussi, j'ai quelques sparring-partners avec qui je m'entraîne. Grâce à une bonne volonté, je bénéficie d'un ordinateur où j'ai téléchargé des jeux me permettant parfois de faire des parties, seul. Bref, je suis dans de bonnes dispositions pour représenter dignement le Sénégal en Russie. La Fédération a pris toutes les dispositions nécessaires pour que tout se passe bien", confie-t-il.

Réagissant au tirage qui le place dans le groupe C qu'il partage avec le GMI  russe Alexey Chizhov, plus de 9 fois champion du monde, le champion d'Afrique en titre, l'ivoirien Joel Aste, pour ne citer que ceux-là; Ndiaga Samb dit n'être point inquiet. "C'est vrai que les poules sont très serrées surtout celle où je suis, essentiellement composée de damistes fabuleux qui ont tous l'expérience des grandes compétitions, mais sachez que j'ai le moral au beau fixe et j'ai de réelles chances de faire long feu lors de ce rendez-vous mondial", déclare-t-il.

Et c'est certainement ce qui justifie l'optimisme du président de la Fédération sénégalaise de jeu de dames. "Je peux dire qu'il est un damiste remarquable, capable de faire la différence à n'importe quel moment. Il peut bien nous apporter le titre au Sénégal", prédit Moustapha Diop, qui s'est voulu rassurant quant à la suite. "Les préparatifs pour le mondial de juin vont bon train, les choses avancent normalement . Le ministère des Sports en collaboration avec la Fédération ont pris les devants pour que le voyage se déroule dans de bonnes conditions. On a le visa pour la Russie en poche, il nous reste à récupérer dans la semaine le visa pour la France . On doit se préparer à Paris et à Amsterdam où Ndiaga Samb jouera des matchs d'entrainement avec des damistes avant de s'envoler pour la Russie", explique Moustapha Diop.

 

Papa Moussa Guèye journaliste au quotidien sportif sénégalais (STADES) du vendredi 17 mai 2013



 


 


Publiée le 20/05/2013 à 22:02

Un titre national pour les joueurs de dames
Le Club du damier du Pilat a participé au championnat de France du jeu de dames en parties semi-rapides à Enval en Auvergne ce week-end.

ubliée le 19/05/2013 à 22:36

Bonne ambiance au tournoi open de dames, samedi au Damier
Samedi 18 mai, à la Maison Berthy-Albrecht, le Damier villeurbannais a organisé un tournoi open de dames. Cette rencontre, homologuée FFJD, s’est ...

La phase de poules du prochain Mondial de jeu de dames, prévu du 1er au 20 juin à UFA (Russie), s'annonce très serrée au vu du tirage au sort qui place le GMI sénégalais Ndiaga Samb dans une poule C où il y a 6 sérieux prétendants aux 3 places qualificatives pour la phase finale.

Le Mondial de juin 2013, qui regroupera 40 damistes issus de 24 pays des 4 continents, promet d'être très disputé pour la succession du GMI russe Alexander Goergiev. Donnant son pt de vue sur la constition des 4 groupes de 10 joueurs dont les 3 premiers de chaque groupe disputeront la phase finale qui va regrouper les 12 meilleurs joueurs, le directeur des tournois de la CAJD, le sénégalais Ndongo Fall, pense qu'aucune des 4 poules n'est facile. Mais il estime tout de même que le GMI sénégalais Ndiaga Samb, qui vient de perdre son titre national, a de réelles chances de pouvoir faire long feu lors du rendez-vous mondial. "Ndiaga Samb est dans une poule où il fait partie des 6 ténors à côté du GMI Alexey Chizhov, plus de 9 fois champion du monde, la révélation des Pays-Bas, le GMI Pim Meurs, qui est un joueur extrêmement doué, le GMI lituanien Edvard Buzinskij, plusieurs fois champion d'Europe, l'ivoirien Joél Atse, champion d'Afrique en titre, et Raimonds Vipulis de la Léttonie qui est aussi très fort", souligne Ndongo Fall. Toujours selon lui, il y a de très fortes chances que Ndiaga Samb dispute la 1ère place de cette poule au russe Chizhov. "Cette poule regroupe des GMI et des MI à leur antichambre. C'est dire que les MI sont aussi de potentiels adversaires. D'où l'idée  de penser qu'ils ne se feront pas de cadeau. Ndiaga Samb a la chance d'être la bête noire des damistes russes pour leur avoir infligé leur dernière défaite, en venant à bout du tenant Goergiev et de Schwarzman", note Ndongo Fall, ajoutant que la CAJD va appuyer ses joueurs dans l'encadrement afin de placer un joueur africain sur le podium mondial. Pour les 5 autres joueurs, le guinéen Charles Beavogui Akoi est dans la poule A, le camerounais Thomy Lucien Mbongo et le malien Mamadou Mariko dans la poule B, tandis que l'autre camerounais, Jean Marc Ndjofang, et l'ivoirien Adonis Joachim Ano sont dans le groupe D.

 

Tidiane Ndiaye journaliste au quotidien sportif sénégalais (STADES) du mercredi 8 mai 2013    

    I didn't see Ndiaga for a long time. Mostly he is travelling. He will be in Cannes, France from February 20th. His residence is Amsterdam. He will be amused when I tell him about your site! You need some pictures from Ndiaga?

Image
Ndiaga doing a simul in 1991   

Le président du CNOSS, Mamadou Diagna Ndiaye, qui était le parrain du championnat national de jeu de dames qualificatif pour la Coupe du monde prévue en semptembre à Wageningen (Pays-Bas), s'est engagé à prendre en charge le transport des 3 GMI gagnants à savoir Bassirou Bâ, Ndiaga Samb et Abdoulaye Der dans le cadre de ce rendez-vous Mondial.

"Nous vous annoncions que monsieur Diagna Ndiaye, parrain du championnat national, que nous représentons ici, s'engage à prendre en charge les billets des qualifiés. On vous rappelle aussi que pour les préparaifs du championnat du monde le président Moustapha Diop et le GMI Ndiaga Samb auront 2 semaines de préparation avant les échéances", avait annoncé le vice-président du CNOSS, Issa Mboup, à l'occasion de l'ultime ronde du championnat national joué jeudi. Contrairement aux éditions précédentes où seuls les 3 premiers étaient récompensés celle-ci a primé les 8 qualifiés à la phase finale. Le vainqueur Bassirou Bâ a eu droit à 600. 000 FCFA, le 2é Ndiaga Samb 400. 000 FCFA, le 3é Abdoulaye Der 200. 000 FCFA, le 4é Modou Seck 100. 000 FCFA, Boubacar Diallo, Youssou Ndiaye, Gaoussou Sidibé et Abdoulaye Gaye qui se sont succédéau classement de la 5é à la 8é place, ont empché chacun 50. 000 FCFA.

En plus des primes distribuées aux 8 meilleurs, la Fédération compte organiser un tournoi dénommé challenge trophée, qui se jouera en 6 rondes entre le champion Bassirou Bâ et le vice-champion Ndiaga Samb . Le vainqueur empochera 500. 000 FCFA. Le lieu et la date restent à déterminer. Ce challenge trophée sera organisé à l'image des championnats européens de jeu de dames qui mettent en duel après chaque championnat national le 1er et le 2é du tournoi. Nous l'avons initié parce que cela permettra aux damistes de compétir mais aussi de gagner un peu d'argent", explique le président de la Fédération, Moustapha Diop.

 

Papa Moussa Guèye journaliste au quotidien sportif sénégalais (STADES) du samedi 4 mai 2013

 

Abdoulaye Der, 2003

Abdoulaye Der, 2003

Abdoulaye Der, 2003
Loir-et-Cher - Vendôme - Loisirs

  16/05/2013 05:38

 
Paul Montharu, 8 ans, championnat de France poussins. Paul Montharu, 8 ans, championnat de France poussins.

Ce week-end, Paul Montharu licencié au Damier vendômois a remporté en Auvergne le championnat de France de dames catégorie poussins.

Paul est en CE1 à l'école de Saint-Ouen, signe distinctif à première vue ? Des lunettes peut-être, sinon, une voix claire et un sourire qui découvre des dents que la souris n'a pas encore toutes emportées. Signe moins visible hors contexte, une capacité au jeu de dames, quelque peu hors du commun. « A ce jeu, on peut prendre une dame mais moi ce que je préfère, c'est faire, des coups, comme la mazette. »

Une démonstration est nécessaire, son grand-père Gérard, qui lui a appris ce jeu alors qu'il avait quatre ans vient faire le cobaye. Démonstration, trois secondes et demie – ou moins ? – le coup de mazette consiste à remporter d'un seul coup quatre pions. Voilà pour la technique que Paul exécute sans broncher.
Ce week-end à Enval, non loin de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), le jeune garçon a battu ses dix-neuf concurrents, enfin pas tout à fait. « J'ai gagné 18 parties et j'ai fait une égalité, contre l'ancien champion de France », explique-t-il. Une performance qui l'a rendu heureux et avec lui, tous les membres du club du Damier vendômois.
« C'est devenu notre mascotte, tout le week-end, j'ai eu des coups de fil pour savoir comment il se débrouillait », témoigne Jean-Louis Jouet, secrétaire du club et entraîneur.
Paul est parti accompagné de sa famille, son petit frère a même pris part au tournoi. Le résultat d'un heureux hasard. « Avant, je jouais avec mon papy et ma mamie, après je suis venu au club. » Le Damier vendômois avait gagné un tout jeune joueur et un plus âgé. « C'est lui qui m'a traîné ici », confirme son grand-père.
Tout au long de l'année, Paul rejoint donc les « aînés », les adultes du club, souvent retraités qui s'exercent chaque lundi soir à la ludothèque de Vendôme. « Sur un damier à la verticale parfois on place des pions qui représentent des stratégies, on les fait un peu chercher et on explique », résume Jean-Louis Jouet.

" On le savait fort, mais on n'avait pas de comparatif "

L'entraînement a plutôt réussi au jeune garçon. « On le savait fort, mais on n'avait aucun comparatif, ils sont peu de jeunes. »
L'année prochaine, Paul pourra encore concourir dans sa catégorie poussins. Il doit déménager prochainement, « mais on va mettre en place des jeux en ligne pour qu'il s'entraîne », expliquent les adhérents du club.
Les accros des dames ont leur petit prince et Paul est loin de s'en offusquer.

Damier vendômois, tous les lundis soir à partir de 17 h 30 à la ludothèque de Vendôme, rue des Ecoles.

Aziliz Le Berre

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés