Le championnat du monde en individuel de jeu de dames 2013 a livré son verdict des 12 qualifiés pour l'attribution du titre : seuls 7 pays des 24 engagés se retrouvent pour le banquet final (Cameroun, Côte d'Ivoire, Mongolie, Pays-Bas, Lituanie, Russie et Ukraine).

A titre de comparaison, le classement final du championnat du monde 2011 comportait également 7 pays dans les 12 premiers : Russie, Cameroun, Lettonie, Pays-Bas, Allemagne, Lituanie et Biélorussie. Cetta année, l'Ukraine, la Lituanie et la Côte d'Ivoire font leur entrée dans la cour des grands au détriment de la Lettonie et de la Biélorussie.

Cette année, les russes, qui ont gagné les 12 derniers championnats du monde en individuel, viennent en force avec 4 qualifiés, dont le double tenant du titre Georgiev et les 2 autres précédents champions du monde Chizhov et Schwarzman, tous leaders de leurs poules. L'Ukraine, absente des 12 premiers en 2011, place 2 joueurs en phase finale.

Mais, la grande et double sensation est l'avènement de la Côte d'Ivoire, pour sa 1ère participation, qui place 2 joueurs dont uns sans-grade en finale pour l'attribution du titre.

Le Cameroun, déjà 3é avec le briscard Ndjofang en 2011, est encore présent avec le même joueur. La Mongolie , 14é 14é en 2011, a une place dans le top 12 mondial ainsi que les Pays-Bas, 6é en 2011.

C'est dire que la géographie du jeu de dames mondial a évolué avec l'émergence de nouveaux pays comme la Côte d'Ivoire, l'Ukraine, la Mongolie et la Lituanie. L'ex-Union soviétique, rien qu'avec la Russie (4), l'Ukraine (2) et la Lituanie (1), représente 7 des 12 qualifiés.

Par contre, des places fortes du damier mondial sont relégués au 2é plan avec une qualification in-extremis pour les Pays-Bas ou au niveau africain par la rélégation en D2 du Sénégal qui est en perte de vitesse avec une avant-dernière place de poule.

L'Afrique aura tout de même progressé grâce aux 2 talentueux ivoiriens (Ano et Atse), qui rejoignent l'expérimenté camerounais Ndjofang dans le ghota mondial.

 

El Hadj Ndiaye Kane journaliste au quotidien sportif sénégalais (Stades) du lundi 10 juin 2013

 

Poule 1 : 3 qualifiés :

 

1er Georgiev (Russie)

2é Anikeev (Ukraine)

3é Getmanski (Russie)

 

Poule 2 : 3 qualifiés :

 

1er Schwaezman (Russie)

2é Inanov (Ukraine)

3é Dul (Mongolie)

 

Poule 3 : 3 qualifiés :

 

1er Chizhov (Russie)

2é Atse (Côte d'Ivoire)

3é Buzinskij (Lituanie)

 

Poule 4 : 3 qualifiés :

 

1er Ano (Côte d'ivoire)

2é Ndjofang (Cameroun)

3é Boomstra (Pays-Bas)


 

 


La phase de poules du championnat de jeu de dames en individuel a livré son verdict à l'issue des 2 dernières rondes disputées samedi et dimanche.

Les 12 qualifiés sont : Georgiev (Russie), Getmanski (Russie), Scharzman (Russie), Chizhov (Russie), Anokeev (Ukraine), Ivanov (Ukraine), Atse (Côte d'Ivoire), Ano (Côte d'Ivoire), Ndjofang (Côte d'Ivoire), Boomstra (Pays-Bas), Dul (Mongole), Buzinskij (Lituanie).

 

Poule 1 : Le guinéen Akoi sans victoire :

 

Sans surptise, les 3 leaders avant les 2 dernières rondes sont les 3 qualifiés : le double tenant russe Georgiev (1er, 12 pts), l'ukrainien Anikeev 2é, 12 pts), et le 2é russe Getmanski (3é, 12 pts). Le GMI guinéen Charles Beavogui Akoi , qui termine sans victoire, se classe 8é (7 pts) avec 7 nuls et 2 défaites.

 

Poule 2 : Le camerounais Mbongo tout près de l'exploit :

 

Le camerounais Thomy Lucien Mbongo était tout près de l'exploit en gagnat face au GMI mongole Dul, alors 2é, et en tenant en échec le leader russe Schwarzman. Le camerounais termine 4é (11 pts), à égalité avec le mongole Dul (3é, 11 pts) qu'il a battu. Mbongo a d'autant plus de regrets que sa seule défaite a été enregistrée face au malien Mariko Mamouto qui termine lui 8é (6 pts). Les 3 qualifiés sont donc Schwarzman (Russie), Ivanov (Ukraine) et Dul (Mongole).

 

Poule 3 : Ndiaga plonge, Atse s'envole :

 

L'ivoirien N'cho Joél Atse, champion d'Afrique en titre, termine 2é à égalité de pts avec le russe Chizhov (1er, 12 pts), 10 fois champion du monde. Le 3é qualifié est le lituanien Buzinskij (3é, 10 pts), qui est revenu dans la course grâce à sa victoire de la 8é et avant-dernière ronde contre Ndiaga Samb. Le sénégalais a complètement raté son Mondial en terminant 9é et avant-dernier de sa poule avec seulement 1 victoire et 5 nuls contre 3 défaites.

 

Poule 4 : Ano et Ndjofang raflent la mise :

 

Les leaders africains sont restés aux 2 premières places. Mais la sensation Adonis Joachim Ano continue, car il rafle la 1ère place(12 pts), en battant l'ouzbek Artykow, puis en faisant nul avec Jean Marc Ndjofang, qui termine 2é à une longueur (11 pts). Le 3é qualifié est le néerlandais Boomstra (11 pts), qui a réussi une remontée spectaculaire lors des 2 dernières rondes (victoire et nul) pour offrir aux Pays-Bas sa seule place dans les 12 qualifiés.

 

El Hadj Ndiaye Kane journaliste au quotidien sportif sénégalais (STADES) du lundi 10 juin 2013

Le championnat du monde en individuel de jeu de dames va jouer ses 2 dernières rondes ce weekl-end. Le GMI sénégalais Ndiaga Samb, qui n'a pu faire mieux qu'un match nul hier, ne devrait pas se qualifier pour le 2é tour, alors que le camerounais Jean Marc Ndjofang, les ivoiriens N'cho Joél Atse et Adonis Joachim Ano pourraient faire partie des 12 finalistes pour le titre.

Les 12 qualifiés seront connus à l'issue des 2 dernières rondes.

 

Poule 1 : Le guinéen Akoi pour une 1ère victoire :

 

Avec une seule défaite face au champion en titre et 6 nuls, le guinéen Charles Beavogui Akoi (6é, 6 pts) est en quête d'une 1ère victoire dans ce tournoi. Les 3 place qualificatives seront disputées par 5 joueurs : le tenant russe Georgiev (1er, 1 pts), l'ukrainien Anikeev (2é, 9 pts), le second russe Getmanski (3é, 9 pts), le biélorusse Watoetin (4é, 9 pts) et le néerlandais Balyakin (5é, 8 pts).

 

Poule 2 : Le camerounais Mbongo peut y croire :

 

Le mieux placé des africains est le camerounais Thomy Lucien Mbongo qui est 5é avec 8 pts. Pour se qualifier, Mbongo doit réaliser l'exploit devant les 2 premiers : battre aujourd'hui le mongole Erdenebileg Dul et prendre au moins un pt demain contre le leader russe Scharzman. L'autre africain, le MI malien Mamoutou Mariko, qui a infligé sa seule défaite au camerounais Mbongo, s'est ensuite écroulé avec 4 défaites. Les places de finale vont se jouer entre les 4 premiers, les seuls invaincus du groupe : le russe Scharzman (1er, 11 prs), le mongole Dull (2é, 10 pts), l'ukrainien Ivanov (3é, 10 pts) et le 2é russe Amrillaew (4é, 9 pts).

 

Poule : L'ivoirien Atse quasi qualifié :

 

Le GMI ivoirien N'cho Joél Atse, leader avec 10 pts, est assurément assuré de se qualifier avec 3 longueurs sur le 4é alors qu'il ne reste plus que 4 pts à prendre lors des 2 dernières rondes. Pour ses 2 derniers matchs , l'ivoirien a au pire besoin de prendre un pt au lutuanien Vipulis ou au néerlandais Pim Meurs. Outre l'ivoirien Atse, le russe Chizhov (2é 9 pts) 10 fois champion du monde, devrait aussi se qualifier. La 3é place sera âprement disputée entre 4 joueurs à 7 pts : l'azebaidjanais Huseynov, le lituanien Buzinskij, le néerlandais Mim Meurs et le lettonien Vipulis.

 

Poule4 : Ndjofang et Ano y sont presque :

 

A égalité de pts, le camerounais Jean Marc Ndjofang (1er 9 pts), et l'ivoirien Adonis Joachim Ano (2é, 9 pts) sont en tête d'une poule très serrée, où il n'y a que 2 pts entre le 1er et le 7é. Pour ses 2 derniers matchs, Ndjofang rencontre Valneris (4é, 8 pts), puis l'ivoirien Ano. Ce dernier joue aujourd'hui l'ouzbek Artykow (6é, 7 pts). Pour rester maîtres de leur destin, Ndjofang et Ano doivent prendre au moins 3 pts ou à défaut ne pas perdre .

 

El Hadj Ndiaye Kane journaliste au quotidien sportif sénégalais (STADES) du samedi 8 juin 2013

Le championnat du jeu de dames individuel 2013 a été lancé dimanche à Oufa en Russie avec 40 joueurs issus de 24 pays. La Russie, pays organisateur, a le plus important contingent avec 6 joueurs. Suivent Pays-Bas (3), Ukraine (3), Lettonie (3), Biélorussie (2), Mongolie (2), Cameroun (2), Côte d'Ivoire (2) et Lituanie (2). Tous les autres pays sont représentés par un seul joueur : Sénégal, Guinée, Mali, République dominicaine, Kazakhstan, USA, Trinidad et Tobago, Brésil, Azerbaidjan, Chine, France, Géorgie, Allemagne, Ouzbékistan et Pologne.

 

21 GMI, 12 MI, 4 MF et 3 sans-grade :

 

Le championnat du jeu de dames individuel, qui se déroule à Oufa en Russie du 2 au 19 juin, réunit la crème de la discipline, les 40 meilleurs damistes du monde. Il y a d'abord la crème des crèmes constituée par les GMI, grade suprême en jeu de dames, qui sont au nombre de 21. 12 MI disputent le titre aux GMI, ainsi que 4 MF et 3 sans-grade.

 

Seuls 6 pays titrés dont le Sénégal :

 

Pour les 52 éditions précédentes du championnat du jeu de dames en individuel, seuls 6 pays ont gagné le titre de champion du monde de 1948 à 2011. Il s'agit de l'ex-URSS (15), les Pays-Bas (13), le Canada (1) le Sénégal (1) et la Lettonie issue des l'ex-URSS (1).

 

La Russie a trustéles 12 derniers titres :

 

La Russie détient actuellement 15 titres de champion du monde en individuel, les 12 derniers consécutivement ! 4 joueurs symbolisent la suprématie mondiale du jeu de dames russe : Chizhov (10 titres : 3 de l'ex-URSS et 7 avec la Russie) ; le tenant Georgiev (5 titres) et Shvartsman (3 titres). Depuis 1995, ce trio encore en lice a accaparé sans discontinuer  les 12 titres de champion du monde individuel. Cette série record de 12 victoires consécutives réalisée par la seule Russie pourrait être portée à 13 avec les 3 derniers  champions du monde en lice : Chizhov (48 ans),  Alexander Shvartsman (45 ans) et Alexander Georgiev (38 ans).

 

Chizhov, joueur le plus titré avec 10 sacres :

 

Le russe Alexey Chizhov est le joueur le plus titré du monde avec 10 titres de champion du mondde en individuel. Son 1er sacre remonte en 1988 du temps de l'ex-Russie et le dernier en 2006 avec la Russie. Son compatriote Kuperman est le 2é joueur le plus titré avec 7 titres du temps de l'ex-Russie. La 3é place du podium des joueurs les plus titrés comme champion du monde en individuel revient au néerlandais Wiersma, qui a été sacré 6 fois.

 

Baba Sy, 5é champion du monde de l'histoire :

 

Seul africain champion du monde en individuel, Baba Sy s'est vu attribuer le titre en 1963. Ce titre lui a été attribué en 1986 sur délibérations de la FMJD, car le match contre son challenger n'a pas été organisé. Ainsi, Baba Sy devenait le 5é champion du monde en individuel après Roozenburg (Pays-Bas), Deslauriers (Canada), Kuperman (URSS) et Shchegolev (URSS).

 

Hommage à Baba Sy à Oufa en Russie :

 

La FMJD a rendu hommage à 4 damistes champions du monde lors des championnats du monde en individuel qui se déroulent actuellement en Russie dans la ville d'Oufa. Chacune des 4 poules de 10 joueurs porte le nom d'un ancien champion du monde. Le groupe 1 porte le nom d'Andeiko, triple champion du monde avec l'URSS (1968, 1969, 1971). Le groupe 2 est celui du sénégalais Baba Sy, seul africain champion du monde en 1963. Les 2 derniers groupes 3 et 4 sont dédiés respectivement à Kuperman, 7 fois champion du monde avec l'URSS, et Deslauriers, titré en 1956, dernière édition avant la déferlante de l'ex-Russie puis de la Russie.    

La 6é ronde de la phase de poules du championnat du monde individuel de jeu de dames,, jouée hier, risque d'être fatale au GMI sénégalais Ndiaga Samb, qui a enregistré sa 2é défaite face au GMI russe Alexy Chizhov, 10 fois champion du monde.

Avec encore 3 rondes à jouer, Ndiaga Samb (8é, 5 pts) peut mathématiquement se qualifier, mais il devra pour cela quasiment faire un sans-faute. Ce qui n'est pas impossible, mais peu probable. Il rencontre aujourd'hui le MI ukrainien Yuriy Lagoda (9é, 3 pts), puis lors des 2 dernières rondes le GMI lituanien Edvard Buzinskij (5é, 6 pts) et le sans-grade chinois Wel Zhou (10é, 3 pts), qui n'a pas encore connu de victoire.

Chez les autres africains, le camerounais Jean Marc Ndjofang et les ivoiriens N'cho Joél Atse et Adonis Joachim Ano ont de véritables chances de faitre partie des 12 meilleurs damistes qui vont se disputer le titre de champion du monde en individuel.

 

El Hadj Ndiaye Kane journaliste au quotidien sportif sénégalais (STADES) du vendredi 7 juin 2013

 

 

 

 


 
Concentration, stratégie : damer le pion s'apprend en jouant. Concentration, stratégie : damer le pion s'apprend en jouant.

A l'occasion de la 2e Journée mondiale du jeu de dames, mardi 11 juin, les joueurs et animateurs du Damier tourangeau assureront des animations dans les écoles primaires de Tours-Nord, pour leur faire apprécier ce jeu. Le club a commencé, en amont, avec les CE2, CM1 et CM2 de l'école Paul-Bert, par de l'initiation.
Les enfants s'affronteront en tournoi, lundi 10 juin après-midi. Les CM1 et CM2 de Charles Péguy s'initieront le mardi 11 juin matin et se mesureront en tournoi l'après-midi.
Pour finir, le Damier tourangeau se transportera à l'école Paul-Fort l'après-midi du 11 juin pour initier à leur tour les CM2, suivi du tournoi.
Les joueurs amateurs pourront se retrouver salle Camus, 4, rue de la Presle, à Sainte-Radegonde, de 17 h à 20 h, où le Damier tourangeau et Cité Club les accueilleront pour une initiation, suivie d'un tournoi amical toutes générations confondues.

Contact : Francis Lévêque, président du Damier Tourangeau (06.87.83.13.78), courriel : damiertourangeau@free.fr. Internet : http://damiertourangeau.free.fr

QUESNOY-LE-MONTANT |

Le jeu de dames est accessible aux enfants, à partir de 8 ans. Il favorise la concentration, le raisonnement, la vigilance et développe l'esprit logique.
Quesnoy-le-Montant accueillera le championnat départemental de jeu de dames, ce samedi 8 juin. Cette compétition est ouverte aux enfants, aux adultes, aux licenciés et non-licenciés. Xavier Michel, qui intervient pour ce jeu, au sein du regroupement pédagogique de Mons-Boubert et Quesnoy-le-Montant, est à l'origine de l'organisation de cette compétition dans le village. Le jeu de dames compte actuellement deux clubs dans la Somme : Abbeville et Glisy. Sa pratique est encadrée par des structures départementales et régionales, regroupées au sein de la Fédération française de jeu de dames. C'est une discipline cérébrale, mais aussi et sans doute avant tout un loisir. Le jeu de dames était présent aux premiers Jeux olympiques des jeux d'esprit de Pékin, en 2008, puis à Lille, en 2012. Ce jeu est souvent considéré comme un jeu d'enfants, par sa présence dans les premières boîtes de jeux de société, qui leur sont offertes. Les règles semblent enfantines et d'ailleurs on peut les apprendre dès 8 ans. Mais, c'est aussi un jeu d'adultes, car il demande de la concentration, du raisonnement, de la vigilance et de la logique.

Le 8 juin, dans la salle locale, les parties semi-rapides de 15 minutes débuteront à 14 heures. La proclamation du palmarès devrait intervenir vers 18 heures.

De notre correspondant

CHRISTIAN ANQUIER

  
Sur damier électronique, le match Ouaknine-Farcy. Sur damier électronique, le match Ouaknine-Farcy.

Le tournoi open, organisé par le Damier tourangeau, samedi dernier, salle Paul-Bert à Tours, a rassemblé 32 joueurs de tout niveau. Les joueurs sont venus de Bourges, Châtellerault, Parthenay, Le Mans, Châteauroux, Paris et La Roche-sur-Yon. Les Tourangeaux étaient représentés par quatre licenciés, un ancien joueur que l'ambiance a remotivé pour un retour, et des jeunes des écoles de Tours-Nord (écoles Paul-Bert et Jean-de-la-Fontaine). Des jeunes qui n'avaient reçu qu'une première initiation la semaine précédente, et qui se sont lancés dans le grand bain, avec les plus âgés et les plus aguerris.
Certaines parties ont été jouées sur des damiers électroniques, prêtés par les clubs de Parthenay et la ligue du Nord-Picardie, et diffusées en direct sur internet (à retrouver sur http://ow.ly/lER2o)

« Cette retransmission est une première, Le Damier se modernise, se réjouit le président Francis Lévèque. Surtout, c'est un entraînement pour le championnat du monde cadets, organisé du 30 juin au 6 juillet à Tours. »

Les vainqueurs des quatre séries : Marc Arendo (Parthenay), Youval Ouaknine (Paris), Benjamin Hauteville (Le Mans), José Vitry (Tours). Alain Besson remporte le prix spécial Jean-Paul Bégué.

Le Mondial 2013 de jeu de dames en individuel a joué sa 5é ronde hier. Ndiaga Samb a résisté au GMI brésilien Allan Sylva et va rencontrer ce jeu le GMI russe Alexey Chizhov, 10 fois champion du monde.

Dans les poule 3 et, trois africains sont en position de se qualifier : le GMI ivoirien N'cho Joél Atse, le GMI camerounais Jean Marc Ndjofang et l'ivoirien Adonis Joachim Ano, le seul sans-grade des 6 représentants africains.

 

Poule 1 : Le guinéen Akol tient tête au leader :

 

Après sa défaite lors de la 2é ronde face au champion du monde en titre, le russe Georgiev, le GMI guinéen Charles Beavogui Akoi a enchîné 4 nuls et a justement tenu tête au leader du groupe, l'ukrainien Anikeev. Aujourd'hui, le guinéen (8é, 4 pts) a une chance d'enregistrer sa 1ère victoire au tournoi face au MF dominicain Angel Rafael Mejia (7é, 4 pts). La lutte pour les 3 places qualificatives devrait se jouer entre l'ukrainien A nikeev (1er, 7 pts), le biélorusse Watoetin (2é, 7 pts) et le tenant russe Georgiev (3é, 6 pts).

 

Poule 2 : Le camerounais Mbongo revient :

 

Le MI camerounais Thomy Lucien Mbongo a enregistré sa 2é victoire du tournoi hier devant le MI américain Nicolas Derival. Cela replace le camerounais à la 4é place, à un pt du 3é, le russe Scharzman, triple champion du monde. Ce jeudi, Mbongo (4é, 6 pts) peut enchaîner une 3é victoire face au MI de Lettonie, Zoja Golubeva (8é, 4 pts), seule femme au tournoi. Ce serait un exploit si le camerounais pouvait doubler le trio de tête : le mongole Dull (1er, 8 pts), l'ukrainien Ivanov (2é, 7 pts) et le russe Scharzman (3é, 6 pts). Le MI malien Mamoutou Mariko, qui a assuyé une 2é défaite, est désormais 7é (4 pts) à 3 pts de la 3é et dernière place qualificative.

 

Poule 3 : l'ivoirien Atse en leader :

 

L'école ivoirienne fait des étincelles au championnat du monde de jeu de dames en Russsie. C'est le GMI N'cho Joél Atse (1er, 7 pts) qui prend seul la tête du groupe grâce à sa victoire hier sur le MI ukrainien Lagoda. Atse (1er, 7 pts) devance le GMI russe Alexy Chizhov (2é, 6 pts). Hier, le GMI Ndiaga Samb a pu obtenir le nul face au brésilien Silva, avant d'affronter ce matin le russe Chizhov, recordman de titres mondiaux avec 10 sacres. Une défaite est interdite au sénégalais d'autant qu'il recule à la 6é place (5 pts), à cause de la victoire du lituanien Buzinskij (5é, 4 pts).

 

Poule 4 : Ndjofang et Ano toujours leader :

 

Seule une victoire a été renregistrée dans ce groupe par le MI français Oscar Lognon (6é, 5 pts), toutefois loin des leaders. Le GMI camerounais Jean Marc Ndjofang (1er, 7 pts) et le sans-grade ivoirien Adonis Joachim Ano (2é, 7 pts) mènent toujours la danse devant le GMI néerlandais Bomstra (3é, 6 pts). Le camerounais et l'ivoirien devraient enregistrer une 3é victoire ou au pire conserver au moins leur place sur le podium en rencontrant ce jeudi respectivement le MF allemand Stumpf (10é, 2 pts) et le MI français Lognon (6é, 5 pts).

 

El Hadj Ndiaye Kane journaliste au quotidien sportif sénégalais (STADES) du jeudi 6 juin 2013

Le championnat du monde de jeu de dames qui se déroule actuellement en Russie, est plein de suspense, tellement il y a de rebondissements à chaque ronde. La défaite de Ndiaga Samb, lors de son 3é match, complique la tâche du GMI sénégalais qui n'a plus droit à l'erreur pour ne pas se voir exclure de la phase finale.

Avec 4 pts et seulement un retard sur les 4 leaders, le GMI sénégalais n'est pas dans une situation désespérée pour la qualification. Une victoire dès la 5é ronde qui se joue ce mercredi le replacerait sur le podium.Mais, pour cela, il faudra battre le GMI Allan Sylva (3é), qui est invaincu après 4 rondes et tolalise 5 pts avec 1 victoire et 3 nuls. Après le brésilien, le sénégalais affrontera le joueur le plus titré au monde, 10 fois champion du monde, le GMI russe Alexy Chizov (1er, 5 pts), que Ndiaga Samb a toutefois battu par le passé.

Si 1 nul ne serait pas catastrophique contre ces 2 GMI, le sénégalais devra au moins obtenir 2 victoires et un nul lors de ses 3 dernières sorties  contre le MI Lagoda (Ukraine), et le GMI Buzinskij  (Lituanie) et le sans-grade Zhou (Chine).

Ndiaga Samb a le talent pour au moins figurer parmi le gotha mondial des 12 meilleurs damistes de la planète. Une non-qualification au 2é tour serait ressentie comme un échec, d'autant que le Sénégal recule déjà en Afrique face au Cameroun et à la Côte d'Ivoire.

Son tempérament jusqu'au-boutiste reste sa seule faiblesses, en voulant jouer coûte que coûte la victoire. A lui de prouver qu'il n'a pas seulement du talent, mais aussi du génie.

 

La journée d'hier au championnat du monde de jeu de dames a été éprouvante pour le GMI sénégalais, Ndiaga Samb, jusqu'alors leader du groupe, qui a dégringolé au 5é rang après 1 défaite et 1 nul lors des 3é et 4é vronde.

 

Poule 1 : Le guinéen Akoi distancé :

 

Le GMI guinéen Charles Beavogui se classe 8é avec 0 victoire, 3 nuls et 1 défaite. Avec seulement 3 pts, il faut un exploit au guinéen pour prendre une des 3 places qualificatives au 2é tour. La poule est menée par le GMI ukrainien Anikeev, suivi de 5 GMI à une longueur, dont le tenant du titre, le russe Georgiev.

 

Poule 2 : Le malien Mariko talonne les leaders :

 

Le MI malien Mamouto Mariko, qui avait crée la sensation en se classant 4é au dernier championnat d'Afrique à Ouagadougou, tient la dragée haute aux GMI à Oufa en Russie. Il se classe 4é à 2 longueurs derrière le MI ukrainien Ivanov, le GMI russe Scharzman et le GMI mongole Ederdenebileg Dul. Le malien garde toutes ses chances de qualification.

 

Poule 3 : Ndiaga Samb chute :

 

Le GMI sénégalais Ndiaga Samb, leader après son éclatante victoire contre le champion néerlandais Pim Meurs, a chuté de manière incroyable face à celui qui était la lanterne rouge, le MI Farhad Huseynov d'Azerbaidjan. Ndiaga Samb s'est quelque peu repris ensuite pour obtenir le nul face au champion d'Afrique, le GMI N'cho Joél Atse de Côte d'Ivoire qui l'avait battu lors du championnat d'Afrique au Burkina Faso. Désormais, Ndiaga Samb est 5é à une longueur des 4 leaders à 5 pts, dont l'ivoirien N'cho Joél Atse. Aujourd'hui, en affrontant lors de la 5é ronde le GMI brésilien Allan Sylva (3é, 5 pts), qui occupe la dernière place qualificative, Ndiaga Samb (5é, 4 pts) doit au moins prendre un pt à défaut de la victoire qui le relancerait sur le podium.

 

Poule : L'Afrique leader avec Ndjofang et Ano :

 

Le GMI camerounais Jean Marc Ndjofang et l'ivoirien Adonis Joachim Ano (sans grade) trônent sur la poule 4 avec 6 pts chacun devant un duo à une longueur, le GMI Boomstra (Pays-Bas) et le MI Artikow (Ouzbékistan). Si les performances du camerounais, vieux briscard, ne sont pas une surprise, l'ivoirien, qui dispute son 1er championnat du monde, est une des sensations à Oufa.

 

El Hadji Ndiaye Kane journaliste au quotidien sportif sénégalais (STADES) du mercredi 5 juin 2013

Le championnat de jeu de dames en individuel qui se déroule actuellement à Oufa en Russie (2-19 juin), a joué sa 2é ronde de la phase des poules. Le GMI sénégalais Ndiaga Samb a crée la sensation en battant le champion des Pays-Bas, Pim Meurs, un des favoris pour le titre de champion du monde.

Le championnat du monde individuel de jeu de dames réunit les 40 meilleurs damistes du monde répartis en 4 poules de 10. A l'issue de cette phase en 9 rondes, les 3 premiers de chaque poule se qualifient pour la dernière phase pour l'attribution du titre.

Dans la poule 3, le leader après 2 rondes est le sénégalais Ndiaga Samb, qui compte 3 pts après un nul et une victoire. Le GMI sénégalais a d'abord fait match nul avec le lettonien Vipulis Raimonds, avant de téerrasser le néerlandais Pim Meurs, meilleur espoir de titre mondial pour les Pays-Bas. Cette victoire retentissante du sénégalais sur le néerlandais place Ndiaga Samb en tête de sa poule. Pour les 3é et 4é rondes qui se disputent ce mardi, le GMI sénégalais va d'abord rencontrer dans un choc des extrêmes l'azerbaidjanais Farhad Huseynov (10é) dans la matinée, puis le champion d'Afrique en titre Joél Atse (3é, 3 pts).

Dans la poule 1 (Andreiko), le représentant africain, le GMI guinéen Charles Beavogui enregistre 1 nul et 1 défaite et pointe à la 9é place. Dans cette poule, c'est le GMI ukrainien Yuriy Anikeev qui mène la danse avec 2 victoires en 2 rondes, devant le champion en titre, le GMI Alexander Georgiev (2é, 3 pts).

Dans la poule 2, qui porte le nom de Baba Sy, le camerounais Thomy Lucien Mbongo (MI) et le malien Mamoutou Mariko (MI) compte respectivement 1 et 0 pt pour les 5é et 9é places.

La poule 4 (Deslauriers) est mené par le sans-grade ivoirien Adonis Joachim Ano (1er, 3 pts) et un de ses dauphins est le GMI camerounais Jean Marc Ndjofang (7é, 2 pts)

 

El Hadj Ndiaye Kane journaliste au quotidien sportif sénégalais (STADES) du mardi 4 juin 2013

Le Mondial 2013 de jeu de dames s'est ouvert hier en Russie avec la cérémonie solennelle suivie de la 1ère ronde au sortir de laquelle 2 des 7 joueurs africains ont gagné : l'ivoirien Joél N'cho Atse, et son compatriote Joachim Adonis.

La course au titre mondial de jeu de dames, qui regroupe 40 damistes issus de 24 pays des 4 continents et répartis en 4 groupes, a été lancée hier dimanche au Centre de Loisirs du sanatorium "Green Grove" de la ville d'Oufa. Chez les damistes africains, la ronde inaugurale a enregistré  les victoires des GMI ivoiriens Joél N'cho Atse et Joachim Adonis, respectivement devant le MI Farhad Huseynov d'Azerbaidjan et le MI russe Ainur Shaibakov.

Les camerounais Thomy Lucien Mbongo et Jean Marc Ndjofang ont été contraints au nul, respectivement par le russe Murodullo Amnilaew et le lutuanien Aleksej Domchew. Le GMI sénégalais Ndiaga Samb et le Guinéen Charles Charles Akoi Beavogui, respectivement opposés au Letton Raimonds Vipulus et le bélarusse Evgueni Watoetin, ont également concédé le nul. Tandis que le MI malien Mamoutou Mariko a perdu son duel avec l'Ukrainien Artem Ivanow.

La 1ère phase du Mondial sera disputée en 9 rondes à lissue desquelles seront connus les 3 joueurs dans chacune des 4 groupes qualifiés pour la phase finale qui regroupera les 12 meilleurs damistes. Tous les 28 joueurs non qualifiés à la phase finale vont jouer la finales B.

 

Tidiane Ndiaye journaliste au quotidien sportif (STADES) du lundi 3 juin 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


La Ligue de Dakar de jeu dre dames ouvre son championnat régional ce week-end avec les 3 premières rondes sur les 9 au total de la 1ère phase au sortir de laquelle seront connus les 6 joueurs qualifiés pour l'élite. La 1ère ronde aura lieu cet après-midi à partir de 15h00 à l'Académie Ndiaye Diouf, qui accueillera également les 2 autres rondes demain dimanche. Le champion régional en titre, Youssou Ndiaye "Nakh", entamera la défense de sa couronne lors de la 2é phase de ce championnat régional, prévue après le Ramadan et qui regroupera les 18 joueurs de l'élite. Au finish, les 6  derniers damistes au classement seront relégués.



Image
Bassirou Ba (GMI from Senegal)
Amsterdam, December 1975
Bassirou Ba is the ruling Champion of Africa


Le damiste sénégalais Ndiaga Samb, à qui le Consul de la France avait refusé le visa, a obtenu finalement le sésame hier dans la matinée avant de s'envoler dans la nuit pour la France, où il doit peaufiner sa préparation en vue du Mondial prévu en Russie du 1er au 20 juin prochain.

Suite aux multiples revendications émises par les responsables de la FSJD après le refus de visa de 5 jours pour la France au GMI sénégalais Ndiaga Samb, la situation s'est enfin décantée hier et le champion national sortant a pu quitter Dakar dans la nuit d'hier pour la France, accompagné du président de la FSJD, Moustapha Diop.

Une fois en France, la délégation sénégalaise devrait raillier, dès le 31 mai Moscou, dans un premier temps, avant de continuer sur UFA, la ville qui abritera les joutes.

 

Sophie D. Kaliwa journaliste au quotien sportif sénégalais (STADES) du jeudu 30 mai 2013

 

Image Image

Image
Ndiaga Samb, The Hague 2002

Image
Groningen 1996

Image
IJmuiden 2003, vs Jan Pieter Drost, former champion of Amsterdam

Image
Champion in IJmuiden 2003

Image
Champion in Leeuwarden 2003

Image
Brunssum 2001

Image
Goes 2002, vs Mark Podolski, champion of Germany

Image
Delft 2004, vs Kees Thijssen, champion of The Netherlands


Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés