Le GMI Bassirou Bâ, qui s'est évanoui d'émotion après sa victoire hier sur Youssou Ndiaye "Nakh", est le joueur le plus proche du titre à 2 rondes de la fin de la 49é édition du championnat de jeu de dames.

Vice-champion du Sénégal en titre, Bassirou Bâ a signé sa 3é victoire dans cette phase finale du championnat en s'offrant Youssou Ndiaye au terme d'un duel épique. Sûrement envahi par l'émotion, après un succès qui le voit

se rapprocher un peu plus du titre, Bassirou Bâ (Bass), dont le dernier sacre remonte à 1996, a fini par piquer un malaise. "Conséquence d'une grande concentration doublée de fatigue et de faim", a-t-il expliqué après avoir retrouvé ses esprits.

Le GMI Ndiaga Samb, 5 fois champion du Sénégal et détenteur dui titre, a damé le pion à Modou Seck après 4 tours d'horloge et 3 mn de jeu. Le recordman du Sénégal a administré un coup de maître à Modou Seck comme en demi-finale de la précédente édition. La partie a été ardue. Ils ont engagé une partie moderne qui a dégénéré en partie classique dans laquelle Modou Seck a eu un problème de développement sur son aile gauche qui lui a été fatal. Ndiaga Samb, qui vient de décrocher sa 2é victoire en cette phase finale après 3 matchs nuls, va jouer gros lors des 2 dernières rondes. De même qu'Abdoulaye Der, contraint au nul hier par Boubacar Diallo.

Les cardiaques n'ont pas leurs places à la 6é et avant-dernière ronde de ce mardi qui sera marqué par le duel à distance entre 3 GMI : Bassirou Bâ, Ndiaga Samb et Abdoulaye Der. Pour sécuriser sa 1ère place en direction de l'ultime ronde, Bassirou Bâ a besoin d'une victopire face à un adversaire à sa portée, Abdoulaye Gaye, auteur d'un match nul hier après une série de 4 défaites. En cas de victoire de Bassirou Bâ "Bass", Ndiaga Samb et Abdoulaye Der devront également s'imposer face à Youssou Ndiaye et Modou Seck pour faire perdurer le suspense.

 

Essouly Diédhiou journaliste au quotidien sportif sénégalais (STADES) du mardi 30 avril 2013   



Image
Bassirou Ba (GMI from Senegal)
Amsterdam, December 1975
Bassirou Ba is the ruling Champion of Africa

Résultats 5é ronde : Lundi 29 avril : Stade Léopold Sédar Senghor : A partir de 15h00 :

 

Ndiaga Samb (Dakar) / Modou Seck (Dakar) 2-0

Bassirou Bâ (Dakar) / Youssou Ndiaye (Dakar) 2-0

Abdoulaye (Dakar) / Boubacar Diallo (Dakar) 1-1

Gaoussou Sidibé (Kaolack) / Abdoulaye Gaye (Fatick) 1-1

 

Classement après 5 rondes :

 

1er Bassirou Bâ (Dakar) 8 pts

2é ex Ndiaga Samb (Dakar) 7 pts

2é ex Abdoulaye Der (Dakar) 7 pts

4é ex Modou Seck (Dakar) 5 pts

4é ex Boubacar Diallo (Dakar) 5 pts

6é Gaoussou Sidibé (Kaolack) 4 pts

7é Youssou Ndiaye (Dakar) 3 pts

8é Abdoulaye Gaye (Fatick) 1 pt

 

Programme 6é ronde : Mardi 30 avril : Stade Léopold Sédar Senghor : A partir de 15h00 :

 

Ndiaga Samb (Dakar) / Youssou Ndiaye (Dakar)

Bassirou Bâ (Dakar) / Abdoulaye Gaye (Fatick)

Abdoulaye Der (Dakar) / Modou Seck (Dakar)

Boubacar Diallo (Dakar) / Gaoussou Sidibé (Kaolack)

 

2010-08-07_11-10-54

2010-08-07_11-12-01

2010-08-07_13-03-10

2010-08-07_13-03-28

2010-08-07_13-04-00

2010-08-07_13-06-41

2010-08-07_13-06-56

2010-08-07_13-07-18

2010-08-07_13-07-24

A l'issue des 3é et 4é rondes de la phase finale du championnat national de jeu de dames, jouées le week-end au stade Léopold Sédar Senghor, les GMI Bassirou Bâ et Abdoulaye Der se sont hissés en tête du classement. Cependant, le MF Abdoulaye Gaye a hypotéqué ses chances en enregistrant 4 défaites de rang.

La phase finale de la 49é édition du championnat national de jeu de dames a été essentiellement marquée le week-end par la montée en puissance des GMI Bassirou Bâ et Abdoulaye Der, les seuls à se tirer d'affaire en totalisant chacun 6 pts. Samedi, Bassirou Bâ "Bass" a remporté le choc de GMI qui l'opposait à Gaoussou Sidibé et Abdoulaye Der a damé le pion au MF Youssou Ndiaye. Quand au triple champion du Sénégal en triple, Ndiaga Samb, apparemment en perte de vitesse, il a concédé hier son 3é match nul d'affilée face au GMI Bassirou Bâ. Dans cette phase finale, Ndiaga Samb n'a encore battu qu'Abdoulaye Gaye qui semble être la proie facile. Ce dernier a expliqué les raisons de sa série de défaites. "Je n'ai pas bénéficié de bonnes conditions de préparation parce que les autorités de la Ligue de Fatick ne m'ont pas soutenu. Ce qui me fait le plus mal, c'est qu'il y a quelqu'un qui vient me perturber dans les parties. Je ne veux pas citer son nom mais il le fait sciemment" soutient la fatickois.

 

Papa Moussa Guèye journaliste au quotidien sportif sénégalais (STADES) du lundi 29 avril 2013

 

Programme 5é ronde : Lundi 29 avril : Stade Léopold Sédar Senghor : A partir de 15h00 :

Modou Seck (Dakar) / Ndiaga Samb (Dakar)

Abdoulaye Der (Dakar) / Boubacar Diallo (Dakar)

Gaoussou Sidibé (Kaolack) / Abdoulaye Gaye (Fatick)

Bassirou Bâ (Dakar) / Youssou Ndiaye (Dakar)

     


Résultats phase finale 4é ronde : Dimanche 28 avril : Stade Léopold Sédar Senghor :  A partir de 15h00 :

 

Modou Seck (Dakar) / Boubacar Diallo (Dakar) 2-0

Abdoulaye Der (Dakar) / Abdoulaye Gaye (Kaolack) 2-0

Ndiaga Samb (Dakar) / Bassirou Bâ (Dakar) 1-1

Yousssou Ndiaye (Dakar) / Gaoussou Sidibé (Kaolackà 1-1

 

Classement après 4 rondes :

 

1er ex Bassirou Bâ (Dakar) 6 pts

1er ex Abdoulaye Der (Dakar) 6 pts

3é ex Ndiaga Samb (Dakar) 5 pts

3é ex Modou Seck (Dakar) 5 pts

5é Boubacar Diallo (Dakar) 4 pts

6é ex Youssou Ndiaye (Dakar) 3 pts

6é ex Gaoussou Sidibé (Kaolack) 3 pts

8é Abdoulaye Gaye (Fatick) 3 pts

 

Programme phase finale 5é ronde : Lundi 26 avril : Stade Léopold Sédar Senghor : A partir de 15h00 :


2010-08-07_14-14-21.jpg

 

 

2010-08-12_19-15-58.jpg

Résultats phase finale 3é ronde : samedi 27 avril : Stade Léopold Sédar Senghor : A partir de 15h00 :

 

Boubacar Bâ (Dakar) / Ndiaga Samb (Dakar) 1-1

Modou Seck (Dakar) / Abdoulaye Gaye (Fatick) 2-0

Abdoulaye Der (Dakar) / Youssou Ndiaye (Dakar) 2-0

Bassirou Bâ (Dakar) / Gaoussou Sidibé (Kaolack) 2-0

 

Classement après 3 rondes :

 

1er Bassirou Bâ (Dakar) 5 pts

2é ex Ndiaga Samb (Dakar) 4 pts

2é ex Abdoulaye Der (Dakar) 4 pts

2é ex Boubacar  Diallo (Dakar) 4 pts

5é Modou Seck (Dakar) 3 pts

6é ex Youssou Ndiaye (Dakar) 2 pts

6é ex Gaoussou Sidibé (Kaolack) 2 pts

8é Abdoulaye Gaye (Fatick) 0 pys

 

Programme phase finale 4é ronde : dimanche 28 avril : Stade Léopold Sédar Senghor : A ârtir de 15h00 :

 

Bassirou Bâ (Dakar) / Ndiaga Samb (Dakar)

Modou Seck (Dakar) / Boubacar Diallo (Dakar)

Abdoulaye Der (Dakar) / Abdoulaye Gaye (Fatick)

Youssou Ndiaye (Dakar) / Gaoussou Sidibé (Kaolack)


Nicolas Guibert est un joueur de dames français, né le 1er décembre 1972 à Villaines-la-Juhel (Mayenne), ayant débuté en 1988.

Il exerça la profession d'ingénieur en génie chimique, et est actuellement développeur professionnel de logiciels informatiques.

Sommaire

Palmarès

  • Maître National;
  • Open d'Avignon en 2004;
  • Champion de France Seniors (National) en 1999Ax-les-Thermes);
  • Vice-champion de France Juniors en 1990.

Éditeur

Il a édité les deux ouvrages de Jean-Pierre Dubois (champion de France National en 1982):

  • Le système Roozenburg, en 1996;
  • Le système Keller (La Collection stratégique), en 1997.

Jean-Pierre Dubois, né en 1954 à Villeurbanne, est un joueur de dames français, licencié au "Damier Lyonnais" dès 1971.

Il exerce la profession d'ingénieur.

Sommaire

Palmarès

  • Championnats du monde: finaliste en 1984 (à Dakar);
  • Championnats d'Europe: 7e en 1983 (à Deventer);
  • Champion de France National en 1982Toulouse);
  • Champion de France Excellence en 1975;
  • Champion de France Honneur en 1974;
  • Champion de Lyon;
  • Champion de Villeurbanne;
  • Vice-champion de France National en 1980;
  • Vice-champion de France Promotion en 1973;
  • 3e du championnat de France National en 1981.

Bibliographie

  • La pratique du jeu de dames: les règles du jeu - les combinaisons - le jeu de position - la conduite de la partie - parties commentées avec solutions, éd. de Vecchi, 1er septembre 1988;
  • Le système Roozenburg, éd. Nicolas Guibert (champion de France seniors en 1999), 1996;
  • Le système Keller (La Collection stratégique), éd. Nicolas Guibert, 1997;
  • Maîtrise du jeu de dames: règles fondamentales du jeu de dames international, tactique, stratégie, avec de nombreux diagrammes d'illustration, avril 2005.
2010-08-12_18-58-39.jpg
2010-08-12_18-33-51.jpg
2010-08-12_19-48-49.jpg
L'unique victoire enregistrée lors de la 2é ronde de la phase finale du championnat national de jeu de dames a été remportée par le MI Boubacar Diallo sur le le MF Abdoulaye Gaye.
La 2é ronde de la phase finale de la 49é édition du championnat national a été âprement disputée hier entre les 8 meilleurs damistes. Cette ronde a été essentiellement marquée par la victoire du dakarois Boubacar Diallo sur la fatickois Abdoulaye Gaye. "Je vais essayer de gérer le reste du championat puisque j'ai gagné aujourd'hui. Mon seul souhait présentement, c'est d'être champion du Sénégal à l'issue de cette édition", a lancé Boubacar Diallo après sa victoire.
Les GMI Ndiaga Samb et Bassirou Bâ, auteurs de débuts tonitruants en cette phase finale en remportant leur duel d'avant-hier, ont été contraints au nul, respectivement par le MI Gaoussou Sidibé (Kaolack) et le GMI Abdoulaye Der; le MF Youssou Ndiaye et le MI Modou Seck ont également fait match nul.
"Ces résultats étaient prévisibles parce que les parties étaint essentiellement disputées par de GMI. Donc, cela ne pouvait pas être facile contrainement à la journée du jeudi où les parties étaient jouées entre damistes de classes différentes", a nalysé l'arbitre international Salif Sène.
Tenu en échec, le triple champion du Sénégal en titre, Ndiaga Samb, a décortiqué son match. "Mon adversaire a adopté un jeu court, j'ai placé des pts d'attaque mais il s'est défendu. Je vais gérer le reste du championnat pour une bonne préparation des championnats du monde dans un mois en Russie, a dit Ndiaga Samb "Boy Rufisque".
Pour sa part, Bassirou Bâ, dit avoir joué la carte de la prudence. "Le tournoi est encore indécis. Aujourd'hui, il fallait que je fasse attention car j'ai gagné hier (jeudi). En plus, mon adversaire a beaucoup de compétences et je n'ai pas voulu prendre de risque".
Pape Moussa Guèye journaliste au quotidien sportif (STADES) du samedi 27 avril 2013    

     

Résultats phase finale : 2é ronde: Vendredi 26 avril : Stade Léopold Sédar Senghor : 09h00 :

 

Ndiaga Samb (Dakar) / Gaoussou Sidibé (Kaolack) 1-1

Bassirou Bâ (Dakar) / Abdoulaye Der (Dakar) 1-1

Youssou Ndiaye (Dakar) / Modou Seck (Dakar) 1-1

Abdoulaye Gaye (Fatick) / Boubacar Diallo (Dakar) 0-2

 

Classement après 2 rondes :

 

1er ex Bassirou Bâ (Dakar) 3 pts

1er ex Ndiaga Samb (Dakar) 3 pts

1er ex Boubacar Diallo (Dakar) 3 pts

4é ex Abdoulaye Der (Dakar) 2 pts

4é ex Youssou Ndiaye (Dakar) 2 pts

4é ex Gaoussou Sidibé (Kalack) 2 pts

7é Modou Seck (Dakar) 1 pt

8é Abdoulaye Gaye (Fatick) 0 pt

 

Programme phase finale : 3é ronde : saledi 27 avril : Stade Léopold Sédar Senghor : A partir de 09h00 :


Boubacar Diallo (Dakar) / Ndiaga Samb (Dakar)

Modou Seck (Dakar) / Abdoulaye Gaye  (Fatick)

Abdoulaye Der (Dakar) / Youssou Ndiaye (Dakar)

Gaoussou Sidibé (Kaolack) / Bassirou Bâ (Dakar)



Après son élimination surprise à l'issue de la 1ère phase du championnat national, le GMI Habib Kane "Moustique", 2 fois champion d'Afrique en 1984 et 1986, s'est prononcé sur l'évolution du jeu de dames, hier, en marge de l'ouverture de la phase finale.

"De mon point de vue, il n'y a plus de championnat de jeu de dames au Sénégal depuis 2003. Car, on ne peut pas prétendre organiser un championnat national avec seulement 8 régions. En plus, tout le monde sait que les joueurs n'ont plus li niveau qu'ils devaient avoir et ceci est causé par la mise en place par la fédération d'un système de jeu ne répondant pas aux critères de la Fédération mondiale de jeu de dames. Les joueurs font aux maximum 9 rondes ce qui va diamétralement à l'encontre des 20 rondes que stipule la fédération mondiale et ceci va avoir des conséquences énormes pour les joueurs car ils n'auront plus l'endurance des compétitions internationales. Le Sénégal était le leader continental en jeu de dames, mais présentement les ivoiriens et les camerounais ont pris notre place à cause d'une mauvaise gestion de cette discipline. Tout le monde sait que le président fait des efforts mais ce qu'il faut faire pour revenir à notre performance initiale, c'est de revenir au système de jeu initié par la Fédération mondiale et créer un directoire technique national, qui n'existe plus depuis 10 ans. La Fédération nationale ne veut pas collaborer avec les anciens damistes pour voir ensemble ce qui peut propulser le secteur en avant".

 

Papa Moussa Guèye journaliste au quotidien sportif sénégalais (STADES)  du vendredi 26 avril 2013   

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Moustapha Diop, Président FSJD  : "Si un joueur veut diriger l'équipe nationale..."

 

Le présient de la Fédération sénéglaise de jeu de dames, Moustapha Diop, a réagi aux propos de Habib Kane qui dénonce des incommodités par rapport à ce qui se fait au niveau de l'instace mondiale.

"Il y a un Comité directeur composé de membres élus à l'issue d'un vote et qui font leur travail. Par rapport au système que nous avons adopté lors de ce championnat, je tiens à signaler que c'est le même qui est dans les textes de la FMJD et c'est avec le même système qu'on a joué au championnat du monde de Pékin. On ne peut pas nommer un joueur dans le comité directeur de la fédération. Si un joueur veut en faire partie ou veut diriger l'équipe nationale, il n'a qu'à cesser de jouer et postuler tout en montrant de réelle volonté de coacher l'équipe".

 

Papa Moussa Guèye journaliste au quotien sportif sénégalais (STADES) du vendredi 26 avril 2013     

La 1ère ronde de la phase finale de la 49é édition du championnat national de jeu de dames s'est jouée hier, au stade Léopold Sédar Senghor. Au finish, Ndiaga Samb et Bassirou Bâ, finaliste de la précédente édition se sont signalés en force.

Les 8 meilleurs damistes sénégalais en lice pour l"ultime phase du championnat 2013 ent connu des fortunes diverses hier, lors de la 1ère des 7 rondes prévues dans cette phase finale. Les GMI Ndiaga Samb et Bassirou Bâ dit "Bass" ont sorti le grand jeu pour damer le pion respectivement à Abdoulaye Gaye, champion en 2002, et Modou Seck, qui s'était adjugé le titre en 2007.

Dans les 2 autres rencontres, Abdoulaye Der / Gaoussou Sidibé et Boubacar Diallo / Youssou Ndiaye, les damistes se sont partagés les pts.

Ndiaga Samb, triple champion en titre et recordman du Sénégal avec 5 trophées, et Bassirou Bâ vainqueur en 1996 ont pris de l'avance  sur leurs concurrents en direction des 6 dernières rondes décisives pour la consécration. Et, ces 2 GMI très rusés sont bien partis pour s'imposer. Reste à savoir si Ndiaga Samb et Bassirou Bâ pourront garder leur invincibilité jusqu'à la fin du championnat.

 

Papa Moussa Guèye journaliste au quotidien sportif sénégalais (STADES) du vendredi 26 avril 2013

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Phase finale : 1ère ronde : Jeudi 25 avril :

 

Ndiaga Samb (Dakar) / Abdoulaye GHaye (Fatick) 2-0

Bassirou Bâ (Dakar) / Modou Seck (Dakar) 2-0

Abdoulaye Der (Dakar) / Gaoussou Sidibé (Kaolack) 1-1

Abdoulaye Gaye (Fatick) / Boubacar Diallo (Dakar) 1-1

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Phase finale : 2é ronde : vendredi 26 avril : Stade Léopold Sédar Senghor : A partir de 09h00 :

 

Ndiaga Samb (Dakar) / Gaoussou Sidibé (Kaolack)

Bassirou Bâ (Dakar) / Abdoulaye Der (Dakar)

Youssou Ndiaye (Dakar) / Modou Seck (Dakar)

Abdoulaye Gaye (Fatick) / Boubacar Diallo (Dakar) 


 Watch standings/results of round:   1   2   3   4   5   6   7
 All results     Tournamentroom     KNDB-rating
Pl Name FMJD-
rating
Cat. Ga Wi Dr Lo Pt Wp Whl
1  Bassirou Ba  GMI  2329  Gen  7 2 5 0 9 58 42
2  Youssou NDiaye   2137  Gen  7 2 5 0 9 57 44
3  Abdoulaye Gaye   2154  Gen  7 3 3 1 9 54 40
 Abdoulaye Der  GMI  2302  Gen  7 2 5 0 9 54 40
5  Boubacar Diallo  MI  2249  Gen  7 3 3 1 9 52 38
6  Gaoussou Sidibe  MI  2283  Gen  7 2 5 0 9 51 37
7  NDiaga Samb  GMI  2334  Gen  7 2 5 0 9 50 37
8  Modou Seck  MI  2305  Gen  7 1 6 0 8 60 44
9  Ibrahima Gaye   2173  Gen  7 2 4 1 8 55 41
10  Mamadou Diop (Thies)   2112  Gen  7 2 4 1 8 44 31
11  Mame Birame Seye  MF  2176  Gen  7 1 5 1 7 58 43
12  Ibrahima Diop   Gen  7 3 1 3 7 44 31
13  Mbaye Gueye   Gen  7 2 2 3 6 51 38
14  Habib Kane  GMI  2251  Gen  7 1 4 2 6 38 26
15  Samba Badiane   Gen  7 2 1 4 5 49 36
16  Malick Diaw   2170  Gen  7 0 5 2 5 44 31
17  Omar Dieye   Gen  7 1 3 3 5 43 30
18  Massamba Sall   Gen  7 0 4 3 4 40 28
19  Mamadou Diop (Kaffrine)   Gen  7 0 4 3 4 39 26
 Lamine Diokh   Gen  7 0 4 3 4 39 26
Bassirou Ba Youssou NDiaye Abdoulaye Gaye
Abdoulaye Der Boubacar Diallo Gaoussou Sidibe
NDiaga Samb Modou Seck Ibrahima Gaye
Mamadou Diop Mame Ibrahima Diop
Mbaye Gueye Habib Kane Samba Badiane
Malick Diaw Omar Dieye Massamba Sall
Mamadou Diop Lamine Diokh

Après la fin de la 1ère phase riche de 7 rondes, l'arbitre international Pape Démon Seck nous fait un bilan d'étape du championnat de jeu de dames en revenant sur le nouveau système de jeu adopté, mais aussi sur le niveau du jeu de dames.

Entretien :

Vous avez opté, cette année, pour un nouveau système de jeu notamment le système suisse. Pouvez-vous revenir sur ce choix et nous en donner les raisons ?

Le système utilisé dans la 1ère phase est appelé système suisse international officiel. Ses avantages consistent à faire jouer un grand nombre de compétiteurs en un temps assez réduit. Ce qui semblerait être peut-être des inconveinents, c'est que tous les joueurs ne se rencontrent pas. Par contre, après chaque ronde, l'appariemment sera basé sur le niveau de jeu rencontré sur le terrain : c'est-à-dire que ceux qui ont les mêmes points ne se rencontrent pas. Cela permet de trouver une solution au casse-tête du nombre par rapport au temps réduit et permet dans le même temps de pallier les problèmes liés aux finances. Voilà donc l'avantage de ce système international. Quand on parle du système suisse, il faut relever tout de suite l'aspect des ex aequo. Quand il y a des ex aequo, ils sont départagés par ce qu'on appelle le Solkoff tronqué qui consiste l'ensemble des pts des joueurs rencontrés en éliminant le plus faible et le plus fort , quelque soit le résultat. La somme la plus forte est prépondérante.

Ami-parcours du championnat, quel bilan faites-vous de ce nouveau système ?

Nous avons changé cette année parce que nous avons voulu être plus proches de ce qui se fait dans les championnats nationaux. Ce système est adaptable d'autant plus que les ordinateurs où tout se passe ont des systèmes de calcul. Nous maîtrisons ce système et ça nous permet de régler pas mal de problèmes. Cependant, il faudra noter que  la 2é phase sera tout autre. ça ne sera pas le système suisse mais le système toute ronde où tout le monde se rencontre. On va éliminer 12 des 20 joueurs de départ et on repart en 2é phase avec Les 8 restants. Les joueurs sont obligés de se plier à ce système même s'il ne leur convient pas. Il faut noter aussi que les arbitres sont notés au niveau mondial. Les arbitres internationaux vont voir à travers le rapport qu'on va leur envoyer si oui ou non nous avons été conformes aux règlements et à l'esprit du jeu. Sinon, le bilan est plutôt positif. La Fédération s'est au moins acquittée de ses obligations les plus essentiels en logeant, nourrissant  les joueurs etc. Ce qui est à regretter , c'est l'attitude de quelques joueurs qui n'ont pas été fair-play. Ceci n'est pas bien dans ce cercle fermé où nous devrions arriver à nouer de bonnes relations.

Comment appréciez-vous le niveau du jeu de dames sénégalais ?

Au niveau des arbitres nous ne sommes pas nombreux. Nous sommes 5 en Afrique dont 3 au Sénégal en l'occurence Salif Sène, Ndongo Fall et moi. Le niveau sénégalais , j'ai quand même des inquiétudes . Il a beaucoup régressé. Il fut un temps où le Sénégal avait un niveau beaucoup plus élevé  ; ça il faut quand même le dire parce que tout simplement la relève n'est pas encore assurée. Le jeu de dames est un sport déshérité et du coup on n'y met pas toujours les moyens. De ce fait, on a toujours des problèmes. Cependant , il a des jeunes qui se signalent timidement et qu'il faut aider en intensifiant les parties car il n'y a pas assez de compétitions  tant au niveau national qu'international. C'est cela qui les formera.

 

Essouly Diédhiou journaliste au quotidien sportif sénégalais (STADES) du jeudi 25 avril 2013                   

Le Championnat de la Réunion du jeu de dames est lancé.

 

IMAG0149-copie-1.jpg

La formule choisie par la Ligue ;

Un chpt en toutes rondes aller et retour - 4 journées

Cadence aller ; 10 min + 10 sec - Retour ; 20 min + 20 sec ( notée)

 

Classement Journée 1 - 20 avril 2013 :

...

Après la 1ère étape du championnat de jeu de dames , qui a pris fin mardi dernier, l'ultime étape qui regroupe les 8 damistes en course pour le titre national démarre aujourd'hui au siège de la Fédération sis au stade LSS.

Suite aux 7 rondes de la 1ère partie, seuls 8 parmi les 20 damistes inscrits au championnat national se sont qualifiés pour la suite de la compétition.

Ainsi, Bassirou Bâ Youssou Ndiaye, Abdoulaye Der, Boubacar Diallo, Ndiaga Samb et Modou Seck de la Ligue de Dakar, Abdoulaye Gaye de la Ligue de Fatick et Gaoussou Sidibé de la Ligue de Kaolack, engagés dans cette 2é phase, devront s'affronter en toute ronde, c'est-à-dire un à un et à tour de rôle , après le tirage au sort qui se fera sur place.

Toutes les attentions seront naturellement tournées vers le GMI Ndiaga Samb, à la 7é et avant-dernière place qualificative pour la phase finale, qui devrait batailler dur pour conserver son titre ; ce serait son 4é d'affilée. Ainsi, en l'absence du GMI Mor Seck, le vice-champion en titre Bassirou Bâ, arrivé en tête de la 1ère phase avec 9 pts (+58) et le MI Modou Seck demi-finaliste de la précédente saison seront certainement animés par la commune volonté de le détrôner.

 

Sophie D kaliwa journaliste au quotidien sportif sénégalais (STADES) du jeudi 25 avril 2013 

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 




Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés