Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Vous cherchez un job?

Recherche

1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 10:52

Toumodi, la Cité de l'agouti, a désormais un club de jeux de dames, après l’équipe de football. Ces formations qui font la fierté de cette cité sont l’œuvre de leur président-formateur, Noël Konan Koffi. Porté sur les fonts baptismaux en septembre 2014, sous la houlette du président Loua Frédéric, le damier club de Toumodi s'est lancé dans la course au championnat national des jeux de dames. C'est d’ailleurs cette ville qui abrité la première journée desdits jeux. Le mercredi 3 juin dernier, le président Loua Frédéric a fait le point de la première sortie de ce club à Abidjan, à la faveur de la deuxième journée. Le jeune club a fait deux nuls et une défaite face au vice-champion de Côte d'Ivoire Tasber. Pour le président, ce résultat ne doit pas décourager ses garçons. " Après une première journée catastrophique, si nous avons réalisé ce résultat, je pense que nous n'avons pas à rougir. Bien au contraire, nous devons croire en l'avenir." a-t-il encouragé ses damistes. Selon le président, les joueurs vont se bonifier au fil du temps. Lors de la première journée, les petits poucets de Toumodi, qui se sont mesurés au champion de Côte d'Ivoire, ont été battus. Toutefois, ils s'en sont remis rapidement pour se relancer dans la course. Leur premier responsable espère que la troisième journée sera mieux que les deux premières. D’ailleurs, pour obtenir des meilleurs résultats, les athlètes sont au travail. Ils ont repris les entraînements pour mieux affronter leurs adversaires, samedi. Face aux problèmes de moyens, la fédération a offert des pendules au club afin de lui permettre de travailler." Nous avons demandé à la fédération de nous apporter un soutien en termes d’équipements. Et le président nous a offert deux pendules pour permettre aux joueurs de s'adapter à la haute compétition." s'est-il réjoui. Le gros souci pour cette année, c’est l'entretien du club, étant donné qu'il n’y a pas de subvention." Nous sommes soutenus par nos présidents d’honneur et la cotisation des membres du club. L'année prochaine, nous allons envisager d'autres formes de subvention du club." a-t-il conclu.

Moïse NDRI, correspondant régional

Partager cet article

25 juin 2015 4 25 /06 /juin /2015 14:16

zoom

Des parties peuvent durer des heures dans n’importe quel lieu

Imprimer Envoyer à un ami Flux RSS Partager

Probablement millénaire, El Kharbga est un jeu qui a traversé les âges à Guelma.

Ramadhan ou pas, comme chaque matin jusqu’à 11h 30 et même l’après-midi, des groupes de personnes âgées se réunissent, sous un arbre, sur un monticule à proximité du cimetière des Chouhada de la ville de Guelma.

Plus qu’un rendez-vous sacralisé, ces vieux perpétuent, dans leurs gestes, l’un des plus anciens jeux à damier d’Afrique du nord. «Aussi loin ou remonte ma mémoire, j’ai toujours vu mon père et mon grand-père jouer à la Kharbga », nous déclare un octogénaire.

Et d’ajouter : «déjà très jeune, lorsque nous allions avec mes parents au hammam, nous faisions des parties de Kharbga pour passer le temps». Il s’agit en fait d’un jeu de stratégie sur un damier de 7 cases sur 7 creusées à même le sol.

À Guelma, ils sont appelées «Bit» ou chambres. Deux joueurs s’opposent avec 24 pions appelés «Kelb» chacun. Les pions, pour les départager, sont généralement des cailloux grisâtres qui s’opposent à des fragments de terre cuite ou de briques. La 49ème case étant libre, d’emblée les joueurs placent tour à tour les pions sur le damier. C’est à partir de là que la stratégie du jeu prend forme.

Les supporters se font de plus en plus nombreux utilisant un jargon spécifique que les novices ne peuvent comprendre. L’objectif de ce jeu est de s’emparer de tous les pions de son adversaire ou de bloquer ses déplacements sans promotion de dame.

A l’exception des personnes du troisième âge, notamment les retraités, les jeunes n’ont visiblement pas le Kharbga dans le sang. « J’ai le pressentiment que ce jeu va mourir avec nous ici à Guelma. Les jeunes d’aujourd’hui et même nos enfants et petit enfants ne sont pas intéressés. Ils préfèrent les jeux électroniques», déclare un vieux, déçu.

Quoi qu’il en soit, et contre toute attente «El Kharbga, n’est pas aussi vieillot que certains pourraient l’imaginer. Le jeu existe, sur la toile sous sa forme SEEGA et même pour ordinateur et tablette». C’est un joueur de dames qui nous l’a confirmé.

Un patrimoine ancestral en perdition

le 23.06.15 | 10h00 Réagissez

zoom

Des parties peuvent durer des heures dans n’importe quel lieu

Imprimer Envoyer à un ami Flux RSS Partager

Probablement millénaire, El Kharbga est un jeu qui a traversé les âges à Guelma.

Ramadhan ou pas, comme chaque matin jusqu’à 11h 30 et même l’après-midi, des groupes de personnes âgées se réunissent, sous un arbre, sur un monticule à proximité du cimetière des Chouhada de la ville de Guelma.

Plus qu’un rendez-vous sacralisé, ces vieux perpétuent, dans leurs gestes, l’un des plus anciens jeux à damier d’Afrique du nord. «Aussi loin ou remonte ma mémoire, j’ai toujours vu mon père et mon grand-père jouer à la Kharbga », nous déclare un octogénaire.

Et d’ajouter : «déjà très jeune, lorsque nous allions avec mes parents au hammam, nous faisions des parties de Kharbga pour passer le temps». Il s’agit en fait d’un jeu de stratégie sur un damier de 7 cases sur 7 creusées à même le sol.

À Guelma, ils sont appelées «Bit» ou chambres. Deux joueurs s’opposent avec 24 pions appelés «Kelb» chacun. Les pions, pour les départager, sont généralement des cailloux grisâtres qui s’opposent à des fragments de terre cuite ou de briques. La 49ème case étant libre, d’emblée les joueurs placent tour à tour les pions sur le damier. C’est à partir de là que la stratégie du jeu prend forme.

Les supporters se font de plus en plus nombreux utilisant un jargon spécifique que les novices ne peuvent comprendre. L’objectif de ce jeu est de s’emparer de tous les pions de son adversaire ou de bloquer ses déplacements sans promotion de dame.

A l’exception des personnes du troisième âge, notamment les retraités, les jeunes n’ont visiblement pas le Kharbga dans le sang. « J’ai le pressentiment que ce jeu va mourir avec nous ici à Guelma. Les jeunes d’aujourd’hui et même nos enfants et petit enfants ne sont pas intéressés. Ils préfèrent les jeux électroniques», déclare un vieux, déçu.

Quoi qu’il en soit, et contre toute attente «El Kharbga, n’est pas aussi vieillot que certains pourraient l’imaginer. Le jeu existe, sur la toile sous sa forme SEEGA et même pour ordinateur et tablette». C’est un joueur de dames qui nous l’a confirmé.

Partager cet article

3 juin 2015 3 03 /06 /juin /2015 14:16

CHAUFFAILLES« Faire connaître davantage le jeu de dames »

Bruno Cornet, président du CEDB. Photo D. D. S. (CLP)

Samedi après-midi, le Cercle d’échecs et dames du Brionnais (CEBD) a invité ses adhérents pour l’assemblée générale, qui s’est tenu à l’école Gabrielle-Colette. Rencontre avec le président, Bruno Cornet.

PARTAGER

Comment se porte votre club d’échecs et dames ?

Cette année encore, notre club s’est illustré dans plusieurs compétitions. Nous sommes le seul club de Bourgogne à avoir organisé tous les tournois d’une saison de compétition. De nombreux jeunes joueurs ont brillé par leurs résultats, ce qui permet au club d’encore mieux évoluer. Les tournois comme l’Open, le 2e Championnat Bourgogne jeunes et le Trop’échecs, organisés à Chauffailles, ont remporté un excellent succès en rassemblant de nombreux compétiteurs. Le jeune Maxime Chemier s’est qualifié pour disputer la finale du challenge Blitz, les 13 et 14 juin, aux Pyramides de Port-Marly (Yvelines).

Quels sont vos projets ?

On souhaite développer et faire connaître davantage le jeu de dames, quelques pistes sont à l’étude. Les tournois seront reconduits avec l’Open de Chauffailles les 26 et 27 septembre. Je souhaite également me retirer de la présidence du club pour des raisons de santé et de déménagement, il est donc important de trouver rapidement un successeur que j’épaulerai le temps nécessaire.

Quelle est la tendance de vos effectifs et de vos finances ?

Nous avons 46 adhérents et 44 licenciés. Quatre candidats feront un stage d’arbitre. Le CEDB ouvre ses portes quatre fois par semaine et propose des cours pour adultes, jeunes et débutants. Des jeunes seront également formés pour enseigner le jeu, une formation très importante pour l’avenir du CEDB. Quant à notre comptabilité, elle reste saine et bien équilibrée.

Partager cet article

3 juin 2015 3 03 /06 /juin /2015 13:35

La Fédération Mondiale de Jeu de Dames (FMJD) qui est basée en Hollande établit le 1er de chaque mois le classement des damistes du monde entier. Voici celui de l'Afrique pour ce qui concerne le mois de juin 2015 :

1er Jean Marc Ndjofang (Cameroun)

2é Macodou Ndiaye( Sénégal)

3é Bassirou Bâ (Sénégal)

4é Flaubert Ndonzi (Cameroun)

5é Joél N'cho Atse (Côte d'Ivoire)

6é Ndiaga Samb (Sénégal)

7é Thomy Lucien Mbongo (Cameroun)

8é Cheick Sadibou Dramé (Mali)

9éLéopold Koouomou Koougueu (Cameroun)

10é Moussa Camara (Guinée)

11é Adonis Joachim Ano (Côte d'Ivoire)

12é Modou Sreck (Sénégal)

13é Jean Claude Ahon (Côte d'Ivoire)

14é Massinga Damien Aligna (Cameroun)

15é Ehiere Eugene Aman (Côte d'Ivoire)

16é Bruno Fopa (Cameroun)

17é Luc Baya (Cameroun)

18é Edmond Antoine Beugre (Côte d'Ivoire)

19é Mor Seck (Sénégal)

20é Aime Huo Bi Gouri (Côte d'Ivoire)

Partager cet article

18 mai 2015 1 18 /05 /mai /2015 13:59

Publié le 15/05/2015 à 03:49, Mis à jour le 15/05/2015 à 09:22

Autres sports

Participants organisateurs sur le magnifique site de «Cante l'Aouselou» à Mirepoix-sur-Tarn.

Le Damier Mirapissien s'est mobilisé pour organiser au mieux le tournoi qualificatif au championnat de France jeunes de jeu de dames. La présence d'une quinzaine de bénévoles a permis à cette manifestation de bénéficier d'une organisation parfaite, véritable réussite tant sur le plan de l'accueil et du séjour des enfants (40), que sur le plan sportif. Le magnifique lieu d'accueil de «Cante l'Aouselou» a eu un rôle certain dans cette réussite. Le président du Damier Mirapissien, Jacky Hannachi, a été sensible à cet investissement collectif.

Les jeunes participants, tous issus d'ateliers animés par le club Damier Mirapissien, venaient d'horizons divers : quartier des Isards Toulouse, collège Lasalle Pibrac, école Sainte-Famille Villemur-sur-Tarn, club du village et élèves de l'école du village de Mirepoix. Ils ont fait preuve d'une belle concentration à toutes les rencontres, l'envie de gagner sa sélection, dans le respect de l'adversaire, était manifeste. Après les rencontres, détente, jeux et même petits bobos ont agrémenté le week-end. Une paella préparée par Jean Pierre Alvarez a régalé parents et bénévoles lors du repas de clôture.

Au final ce sont 14 enfants qui partiront le week-end de Pentecôte au championnat de France à Saint-Georges-de-Didonne en Charente-Maritime. En catégorie poussin : Nael Saillard, Grégoire Trémoulière, Daffe Aboubacar, Julien Solery. En benjamin : Adrien Stuber, Anthony Duffaut, Arthur Du Bernard, Alix Gallego, Paul Marquille, Axelle Cachoulet. En minime : Tangui Masson(benjamin surclassé), Mathieu Besses, Luca Lefebvres. En cadet : Zinedine Touati.

La Dépêche du Midi

Publié le 15/05/2015 à 03:49, Mis à jour le 15/05/2015 à 09:22

Autres sports

Participants organisateurs sur le magnifique site de «Cante l'Aouselou» à Mirepoix-sur-Tarn.

Le Damier Mirapissien s'est mobilisé pour organiser au mieux le tournoi qualificatif au championnat de France jeunes de jeu de dames. La présence d'une quinzaine de bénévoles a permis à cette manifestation de bénéficier d'une organisation parfaite, véritable réussite tant sur le plan de l'accueil et du séjour des enfants (40), que sur le plan sportif. Le magnifique lieu d'accueil de «Cante l'Aouselou» a eu un rôle certain dans cette réussite. Le président du Damier Mirapissien, Jacky Hannachi, a été sensible à cet investissement collectif.

Les jeunes participants, tous issus d'ateliers animés par le club Damier Mirapissien, venaient d'horizons divers : quartier des Isards Toulouse, collège Lasalle Pibrac, école Sainte-Famille Villemur-sur-Tarn, club du village et élèves de l'école du village de Mirepoix. Ils ont fait preuve d'une belle concentration à toutes les rencontres, l'envie de gagner sa sélection, dans le respect de l'adversaire, était manifeste. Après les rencontres, détente, jeux et même petits bobos ont agrémenté le week-end. Une paella préparée par Jean Pierre Alvarez a régalé parents et bénévoles lors du repas de clôture.

Au final ce sont 14 enfants qui partiront le week-end de Pentecôte au championnat de France à Saint-Georges-de-Didonne en Charente-Maritime. En catégorie poussin : Nael Saillard, Grégoire Trémoulière, Daffe Aboubacar, Julien Solery. En benjamin : Adrien Stuber, Anthony Duffaut, Arthur Du Bernard, Alix Gallego, Paul Marquille, Axelle Cachoulet. En minime : Tangui Masson(benjamin surclassé), Mathieu Besses, Luca Lefebvres. En cadet : Zinedine Touati.

La Dépêche du Midi

Partager cet article

4 mai 2015 1 04 /05 /mai /2015 14:23

La Fédération Mondiale de Jeu de Dames (FMJD) qui est basée en Hollande établit le 1er de chaque le classement des damistes du monde entier. Voici celui de mai 2015 pour ce qui concerne l'Afrique :

1er Jean Marc Ndjofang (Cameroun)

2é Macodou Ndiaye (Sénégal)

3é Bassirou Bâ (Sénégal)

4é Flaubert Ndonzi (Cameroun)

Joel N'cho Aste (Côte d'Ivoire)

6é Ndiaga Samb (Sénégal)

7é Thomy Lucien Mbongo (Cameroun)

8é Cheick Sadibou Dramé (Mali)

9é Leopold Kooumou Kouogueu (Cameroun)

10é Moussa Camara (Guinée)

11é Adonis Joachim Ano (Côte d'Ivoire)

12é Modou Seck (Sénégal)

13é Jean Claude Ahon (Côte d'Ivoire)

14é MLassinga Damien Aligna (Cameroun)

15é Ehiere Eugene Aman (Côte d'Ivoire)

16é Bruno Fopa ( Cameroun)

17é Luc Baya (Cameroun)

18é Edmond Antoine Beugre (Côte d'Ivoire)

19é Mor Sek (Sénégal)

20é Aime Huo Bi Gouri Côte d'Ivoire)

Malick Niang à Dakar (Sénégal)

Téléphone : 00 221 77 129 20 62

Courriel : malickniang2008@yahoo.fr

Voir les commentaires

Partager cet article

29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 12:52

Dans le cadre des matchs éliminatoires de la coupe de France de jeu de dames, le club le «Damier mirapissien» était en lice avec son équipe 1 contre l'équipe 2 de Toulouse. Les parties se sont déroulées à Mirepoix-sur-Tarn dans les locaux de la salle des associations. Après des parties âprement disputées, l'équipe toulousaine s'est imposée logiquement sur le score de 2 victoires à zéro et deux matchs nuls. À noter une excellente partie de Robert Quaranta qui arrache le nul après une rencontre de 4 h 50, face à un joueur de Toulouse qui maîtrise parfaitement son art. Les joueurs locaux loin d'être abattus tenteront de faire mieux lors d'une prochaine confrontation.

Composition de l'équipe Toulousaine : François Paul, Angel Aniesa (capitaine), Jean-Paul Raynaud, Emmanuel Goulier.

Mirepoix : Jacky Hannachi capitaine), Robert Quaranta, Jean-Pierre Alvarez, Zinedine Touati.

Les rencontres ont opposé : François Paul à Jacky Hanachi ; Robert Quaranta à Angel Aniesa ; Jean-Paul Raynaud à Jean-Pierre Alvarez, Touati Zinedine à Emmanuel Goulier.

http ://damier-mirapissien.clubeo.com

La Dépêche du Midi

Partager cet article

21 avril 2015 2 21 /04 /avril /2015 20:13

La Fédération Mondiale de Jeu de Dames (FMJD) qui est basée en Holande établit le 1er de chaque mois le classement des meilleurs damistes du monde. Voici la lla liste des 100 meilleurs damistes du monde au 1er avril 2015 :

Best 100 players in the World from list a selected by rating

100

Voir les commentaires

Partager cet article

21 avril 2015 2 21 /04 /avril /2015 19:16

La jeune équipe de Mirepoix s'est inclinée après lutte./Photo DDM, R. L.

Dans le cadre des phases préliminaires de la coupe de France de jeu de dames, samedi, l'équipe 2 de Mirepoix rencontrait l'équipe 1 de Toulouse. Après lutte, c'est fort logiquement que Toulouse se qualifie par le score de 11 à 5 pour les phases finales qui auront lieu à Moulins (Allier). L'équipe de Mirepoix constituée essentiellement de jeunes 12-14 ans, a résisté trois heures avant de s'avouer vaincue, ces jeunes sont pleins de talent et n'ont pas dit leur dernier mot, la relève est bien là. L'équipe de Toulouse était composée de Daniel Cuchet, Robert Croc, Robin Paul, Francis Demoy ; celle de Mirepoix de Benjamin Basson, Tanguy Masson, Mathieu Besse, Adrien Brunon.

Prochain rendez-vous important : les 2 et 3 mai, le club Damier Mirapissien recevra une quarantaine de jeunes, dans les locaux de Cantélaousélou, à l'occasion de son premier tournoi qualificatif pour le championnat de France jeunes de jeu de dames.

La Dépêche du Midi

La jeune équipe de Mirepoix s'est inclinée après lutte./Photo DDM, R. L.

Dans le cadre des phases préliminaires de la coupe de France de jeu de dames, samedi, l'équipe 2 de Mirepoix rencontrait l'équipe 1 de Toulouse. Après lutte, c'est fort logiquement que Toulouse se qualifie par le score de 11 à 5 pour les phases finales qui auront lieu à Moulins (Allier). L'équipe de Mirepoix constituée essentiellement de jeunes 12-14 ans, a résisté trois heures avant de s'avouer vaincue, ces jeunes sont pleins de talent et n'ont pas dit leur dernier mot, la relève est bien là. L'équipe de Toulouse était composée de Daniel Cuchet, Robert Croc, Robin Paul, Francis Demoy ; celle de Mirepoix de Benjamin Basson, Tanguy Masson, Mathieu Besse, Adrien Brunon.

Prochain rendez-vous important : les 2 et 3 mai, le club Damier Mirapissien recevra une quarantaine de jeunes, dans les locaux de Cantélaousélou, à l'occasion de son premier tournoi qualificatif pour le championnat de France jeunes de jeu de dames.

La Dépêche du Midi

Partager cet article

21 avril 2015 2 21 /04 /avril /2015 19:10

paramètres.

mardi 21 avril, 21:09, Saint Anselme

NOS OFFRES | SE CONNECTER | S'INSCRIRE

Jeu de dames : les jeunes se sont bien défendus

Publié le 17/04/2015 à 03:51, Mis à jour le 17/04/2015 à 08:56

La jeune équipe de Mirepoix s'est inclinée après lutte./Photo DDM, R. L.

Dans le cadre des phases préliminaires de la coupe de France de jeu de dames, samedi, l'équipe 2 de Mirepoix rencontrait l'équipe 1 de Toulouse. Après lutte, c'est fort logiquement que Toulouse se qualifie par le score de 11 à 5 pour les phases finales qui auront lieu à Moulins (Allier). L'équipe de Mirepoix constituée essentiellement de jeunes 12-14 ans, a résisté trois heures avant de s'avouer vaincue, ces jeunes sont pleins de talent et n'ont pas dit leur dernier mot, la relève est bien là. L'équipe de Toulouse était composée de Daniel Cuchet, Robert Croc, Robin Paul, Francis Demoy ; celle de Mirepoix de Benjamin Basson, Tanguy Masson, Mathieu Besse, Adrien Brunon.

Prochain rendez-vous important : les 2 et 3 mai, le club Damier Mirapissien recevra une quarantaine de jeunes, dans les locaux de Cantélaousélou, à l'occasion de son premier tournoi qualificatif pour le championnat de France jeunes de jeu de dames.

La Dépêche du Midi

Partager cet article